Panneaux publicitaires : les Verts de Lille veulent suivre l'exemple de Grenoble

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord
A Paris-Montmartre en 2005. Photo d'illustration.
A Paris-Montmartre en 2005. Photo d'illustration. © FRANCK FIFE / AFP

Le maire écologiste de la préfecture de l'Isère a décidé de ne pas renouveler le contrat d'exploitation des panneaux publicitaires de sa ville. En lieu et place des panneaux, des arbres devraient être plantés. Un exemple qui suscite l'enthousiasme parmi les Verts Lillois. 

Alors que depuis plusieurs années le collectif des Déboulonneurs demande à ce que l'affichage publicitaire soit réduit à celui de l'affichage politique ou associatif (50 x 70 cm), rappelle 20 minutes, et alors que deux d'entre-eux sont convoqués par la justice ce mardi matin à Lille, les Verts Lillois s'intéressent à l'exemple grenoblois. 

La ville de Lille est en contrat jusqu'en 2017 avec une société pour l'exploitation de ses quelque 240 panneaux publicitaires. Selon La Voix du Nord, Lise Daleux compte désormais mettre la question à l'ordre du jour de la prochaine réunion des adjoints au maire de Lille. "Nous allons utiliser l'exemple de Grenoble pour défendre le même principe à Lille", dit-elle, citée par le journal. 

Selon le directeur Stratégie et marketing de l'afficheur de Grenoble, interrogé par Le Monde, «la ville va se priver de 600.000 euros par an». Un chiffre contesté par la mairie qui estime qu'avec l'effondrement des recettes publicitaires, le manque à gagner se limite à environ 150.000 euros par an.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.