Coupe de France : le RC Lens sorti par Lyon

Lyon a écarté Lens grâce à une première demi-heure d'une grande efficacité, soldée par trois buts, dimanche en 32e de finale de la Coupe de France au stade de l'Épopée à Calais.

Les Lensois ont entamé 2015 par une défaite "à domicile" et se sont fait sortir de la compétition dès leur entrée en lice, même si la Coupe de France n'était pas l'objectif prioritaire des Sang et Or, engagés dans la lutte pour le maintien en Ligue 1. Les Lyonnais ont justifié leur statut de deuxième de Ligue 1 pour dépasser rapidement Lens grâce à des buts de Fékir, Lacazette sur pénalty et Dabo en première période.  El Jadeyaoui et Coulibaly ont réduit la marque en deuxième période pour un score finale de 2 buts à 3.

Les Artésiens ont démarré tambour battant avec un coup-franc mal négocié par Bourigeaud aux dix-huit mètres (1ère minute) et une frappe de Le Moigne bien captée par Lopes (4e). Mais sur sa première offensive, l'OL trouvait le chemin des filets après une frappe de Lacazette à l'entrée de la surface repoussée par Rudy Riou dans les pieds de Nabil Fékir, qui poussait le ballon dans le but du droit (0-1, 8e). Dans la foulée, le portier portugais de Lyon empêchait l'égalisation lensoise par un superbe arrêt réflexe à la suite d'une tête de Baptiste Guillaume à bout portant (10e). Sur le contre, NJié obligeait Riou à sortir une parade (11e) mais deux minutes plus tard, Cavaré remettait le ballon directement sur Lacazette dans la surface. L'international français était mis au sol et M. Fautrel désignait le point de pénalty sans hésiter. Lacazette se faisait justice lui-même pour le break (0-2, 13e).


Sursaut lensois en seconde période

Sonnés et surtout dépassés sur chaque accélération adverse, les Lensois concédaient même un troisième but sur une action collective d'école entre Lacazette et Njié, conclue par le latéral gauche Dabo de près (0-3, 30e). Plus aucun suspense à la pause, croyait l'OL, qui s'est alors contenté de gérer son avance. Riou sauvait les siens sur une tentative excentrée de Fékir (61e) avant que Njié ne dévissait sa frappe esseulé au deuxième poteau (64e). Lens parvenait à sauver l'honneur sur pénalty par l'intermédiaire d'El Jadeyaoui, bousculé par Gonalons (1-3, 75e). Coulibaly redonnait même l'espoir à ses supporters en marquant de la tête juste avant le temps additionnel (2-3, 90e). Pas suffisant néanmoins pour rejoindre l'OL.

Eliminés des deux coupes, les Sang et Or devront retrouver une défense plus solide samedi prochain pour la 20e journée de L1 sur le terrain de Guingamp, dans un duel de bas de tableau important dans l'optique du maintien. "Il faut d'abord retenir l'élimination car quand on joue un match, c'est pour le gagner", a déclaré ce dimanche l'entraîneur lensois, Antoine Kombouaré. "Il faut retenir aussi notre entame de match catastrophique. C'était un match bizarre car on a réussi à mettre la défense de Lyon en danger, a l'image de la tête de Guillaume à 1-0 sauvée par Lopes. Enfin il faut retenir qu'on perdait 3-0 à la mi-temps et qu'on a gagné la deuxième période 2-0. Lyon n'est pas la meilleure attaque de Ligue 1 pour rien avec Lacazette, Fékir et Njié. Le point satisfaisant, c'est qu'on ne lâche jamais, on a fait trembler Lyon jusqu'au bout. Mais on ne méritait pas de gagner. On est éliminés dans les deux coupes donc on doit se concentrer que sur le championnat. Je m'attends à un tout autre match à Guingamp. Le recrutement pour le moment, c'est très loin de moi. Je n'ai pas de nouvelles de ce côté-là. Je ne me plains pas et je travaille avec cet effectif là. On doit être capable d'aller chercher le maintien avec ces joueurs. Le reste, c'est de la littérature."
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité