• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

De la Bulgarie à Lille en triathlon : le défi du Nordiste François-Xavier Manoury

François-Xavier Manoury
François-Xavier Manoury

A 43 ans, le triathlète lillois se lance un défi hors-normes : rallier à la nage, à vélo puis en courant Plovdiv, en Bulgarie, à Lille au profit d'une association venant en aide aux orphelins bulgares.  

Par @F3nord

Le budget n'est pas encore bouclé. Il manque quelque milliers d'euros de sponsoring pour que le projet débute (1). Néanmoins dans sa tête, François Xavier Manoury est dans les starting-blocks. Après une course de 48 heures entre Milan et San-Remo, en courant, le 1er mai prochain, il ne pensera plus qu'à cela.

Entouré d'une équipe de trois personnes qui le suivront en camionnette, cet été 2015, il compte rallier Plovdiv, en Bulgarie à Lille. Soit onze Ironman consécutifs avec des périodes de sommeil que l'ultra-athlète envisage entre 15 minutes et deux ou trois heures. Le tout programmé sur une dizaine de jours. Un record ? Pas forcément. A sa connaissance, il existe au moins six personnes qui ont réalisé des distances de 20 Ironman. Par contre, les précédents défis se réalisaient plutôt en boucle autour d'un point central. Là, l'épreuve, le défi se déroulera en ligne. 

2.000 km à vélo, 500 km à la nage et en courant ! 


Métronews qui révèle cette tentative d'exploit explique qu'"après avoir nagé 41,8 kms dans le bassin d’aviron de Plovdiv, il s’élancera pour 1980 kms de vélo à travers l’Europe avant de terminer par 466,2 kms en courant, le tout en l’espace de dix jours."

 / ©
/ ©


"Il y a toujours plus..." concède le champion Lillois, prof de mathématiques dans le lycée Saint-Claire, qui fait référence au rugbyman gallois Richard Parks qui a fait l'Everest et les sommets les plus hauts des sept continents. Mais pour lui l'important est "de vivre, de se dépasser", que cela s'exprime par le corps ou autrement. D'ailleurs, l'an prochain, une autre aventure se profile. Il reprend des études de psychologie pour lesquelles il a toujours été "fasciné" : "comprendre et savoir ce qui se passe dans la tête des gens...". Avec l'objectif d'aller, encore une fois, loin : psychologue ou coach mental sont des projets envisagés.

Aujourd'hui, il a déjà commencé à se préparé mentalement et physiquement. Bien sûr, cela ne sert à rien d'effectuer des distances "de dingue" avant la tentative. Le champion s'entraîne actuellement 20 heures par semaine et court essentiellement (120 km sur la semaine). Quant à la préparation mentale, elle réside en partie dans le fait de s'autohypnotiser pour faire croire au corps que, lorsqu'il a dormi 15 ou 20 minutes, il s'est reposé pendant toute une nuit.

"C'est un peu la technique des marins qui, en course, effectuent des micro-siestes. C'est un travail de récupération que je fais aussi un peu avec un professionnel", explique François-Xavier Manoury. 

Quant à l'échec, il est aussi envisagé : "Le corps peu dire "stop !" par un tendon qui lâche mais je crains davantage le vélo la nuit et la fatigue".

Pas un novice !

Avant, peut-être, de faire un peu moins d'Ironman, et de se consacrer davantage à sa reprise d'études, François-Xavier Manoury a fait ses preuves. En 2000, après quelques taekwondo, il se met au triathlon discipline qui lui sied comme un gand, lui qui aime aller au bout de lui-même. Sur ce chemin, l'athlète deviendra 16e mondial après avoir fait plusieurs double et triple triathlon. A 43 ans et 15 ans après, ce périple et cette aventure de Bulgarie en France ressemble un peu à un aboutissement. 

(1) Pour soutenir François-Xavier Manoury

Une page Facebook a été créée pour soutenir le sportif de l'extrême. La voici. 
Vous pouvez participer au financement de ce projet pour lequel il manque quelques milliers d'euros. 

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus