Dunkerque : un policier grièvement brûlé au visage lors d'une interpellation

Image d'illustration. / © MAXPPP
Image d'illustration. / © MAXPPP

Un policier a été grièvement brûlé au visage ce lundi soir à Dunkerque.

Par EM

Ce lundi soir, 22h30, à Dunkerque, un homme est en train d'incendier des véhicules rue Gambetta.  Trois policiers en patrouille  (Police secours) tentent de l'interpeller. Mais l'incendiaire ne se laisse pas faire prend la fuite vers la Digue de mer et, retranché derrière une cabine de plage, asperge les 3 policiers avec un liquide inflammable (essence dans une bouteille en plastique) et met le feu à l'un d'entre eux. Il a "brandi un briquet et enflammé l'un d'entre
eux
", a déclaré le procureur de Dunkerque, Eric Fouard.
L'agression a eu lieu près de ces cabines de plage. / © Marie-Noëlle Grimaldi
L'agression a eu lieu près de ces cabines de plage. / © Marie-Noëlle Grimaldi

Selon Europe 1 qui a révélé l'information, le policier, âgé de 46 ans, a été transporté à l'hôpital de Dunkerque dans un état grave. Selon nos informations, il doit être transféré à Lille au service des grands brûlés. Son pronostic vital n'est pas engagé. Il a été particulièrement touché au visage et à la main . Un de ses collègues a été pris en charge par les secours après un malaise suite à l'inhalation de l'essence. Le troisième est en état de choc.

Ce mardi matin, les deux policiers ont été examinés par un médecin légiste à l'hôpital de Dunkerque.
L'agresseur, âgé de 20 ans et connu des services de police pour des braquages, a été placé en garde à vue pour tentative d’assassinat et dégradations volontaires par incendie. Deux témoins extérieurs à la scène ont déjà été interrogés. Lundi soir, l'enquête a donné la priorité aux investigations de la police scientifique. Le premier véritable interrogatoire de l'homme interpellé devait avoir lieu ce mardi matin.

Indignation

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a fait part de son "indignation" après ces faits : "Ces violences dont sont victimes les forces de l'ordre qui assurent la protection des Français sont inacceptables". Le directeur général de la police nationale devait être en visite à Dunkerque ce mardi après-midi.
dk cazeneuve

"Les collègues vont être marqués, ce sont deux des piliers de l'équipe, des anciens", a déclaré à l'AFP le secrétaire zonal du syndicat Alliance, Bruno Noël. Daniel Lejeune, directeur départemental de la sécurité publique dans le Nord a indiqué à France 3 qu'une cellule d'aide psychologique avait été mise en place à Dunkerque. 

 

Communiqué du syndicat SGP Police-FO

"Pour UNITE SGP POLICE-FO, cette nouvelle agression montre que les policiers sont de plus en plus exposés dans l’accomplissement de leur métier.
UNITE SGP POLICE-FO condamne fermement cette tentative d’assassinat, et demande que l’auteur des faits déjà incarcéré en 2014 pour plusieurs braquages et cambriolages, fassent l’objet d’un traitement particulier de la justice.
UNITE SGP POLICE-FO apporte son soutien aux policiers dunkerquois qui exercent quotidiennement un métier de plus en plus difficile et souhaite un prompt rétablissement à notre collègue blessé."

Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus