Pourquoi les médecins du Nord sont les plus agressés en France

© MAXPPP
© MAXPPP

L'observatoire pour la sécurité des médecins a enregistré 63 agressions en 2014 dans le département du Nord. Pourquoi ?

Par @F3nord

Agressions verbales, crachats, menaces physiques... En 2014, 63 incidents ont été signalés par des médecins dans le département du Nord selon le Conseil national de l'Ordre des médecins. Ce qui place le département en tête des départements français. Loin devant les Bouches-du-Rhône (41), l'Isère (38) et le Pas-de-Calais (2). L'augmentation par rapport à 2013 est également sensible (48).
 / ©
/ ©
Le Nord en tête du classement : pourquoi ? Pas forcément parce que les patients nordistes sont plus agressifs. Selon Jean-François Rault, président de l'Ordre des médecins du Nord, interrogé par France Bleu Nord, c'est d'abord parce que dans ce département "les médecins déclarent tout. Les agressions, les incivilités." C'est une volonté de l'Ordre de ne rien laisser passer. La consigne est transmise aux médecins. Pour que soit reconnues les conditions de travail parfois difficiles. France Bleu Nord a diffusé le témoignage d'un médecin valenciennois qui a déjà dû faire appel à la police pour sortir de son cabinet où il était menacé par deux individus agressifs. 

Ailleurs que dans le Nord, il n'y aurait donc pas toujours moins d'agressions mais elles pourraient être passées sous silence par les médecins. D'autre part, il y a 11 000 médecins dans le département qui est le plus peuplé de France, ce qui peut complètement fausser les statistiques. 
Un refus de prescription (médicament, arrêt de travail...), un temps d'attente jugé excessif, un reproche relatif à une prise en charge... De nombreux éléments peuvent être prétexte à la violence mais Jean-François Rault se veut rassurant : "Ce qui se passe le plus souvent, ce sont des choses bénignes. Les agressions graves sont minimes. Il n'y en a eu que deux l'an dernier." Il n'empêche, l'augmentation des incivilités dans la société en général est aussi pointé du doigt : "Les policiers, les pompiers, les citoyens en sont de plus en plus victimes".

Lire l'intégralité du rapport sur la sécurité des médecins

Ce contenu n'est plus disponible

 

Sur le même sujet

La préfète de la Somme en visite à Crouy-Saint-Pierre pour rassurer les agriculteurs

Les + Lus