Cet article date de plus de 6 ans

Chloé tuée à Calais : le parcours et le passé judiciaire de Zbigniew Huminski

Le suspect qui a avoué le viol et le meurtre de Chloé avait été remis à l'issue d'une peine de prison (effectuée en France) aux autorités polonaises le 27 mars 2014. Selon la justice, il venait de revenir ce 15 avril 2015 matin de Pologne, en voiture. 
Jean-Pierre Valensi, procureur de la République de Boulogne-sur-Mer
Jean-Pierre Valensi, procureur de la République de Boulogne-sur-Mer © France TV
  
durée de la vidéo: 02 min 38
Le procureur Valensi à propos du profil et le passé de Zbigniew H.

 

Interdiction du territoire ?
Une interdiction judiciaire de territoire français doit être suivie d'une expulsion. La fiche judiciaire du condamné est transmise par le parquet ou la pénitentiaire à la préfecture, qui se charge d'expulser, à sa sortie de prison, le détenu.

Pour le coup, comme l'expliquait en fin de matinée, Jean-Pierre Valensi, (voir citation ci-dessus) il n'est pas possible de prononcer la peine complémentaire d'interdiction du territoire à toutes les condamnations. En l'espèce, malgré son passé judiciaire, le 30 mars 2010, il semblerait que sa condamnation pour extorsion par violence et tentative de vol aggravé ne pouvait être adossée à une interdiction de territoire, du coup nulle et non avenue.

Cependant, l'individu avait néanmoins été expulsé vers son pays d'origine en raison d'un mandat d'arrêt européen émis par Varsovie (Pologne). 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
criminalité justice chloé tuée à calais faits divers