Transfert d'Origi: le LOSC doit verser 300.000 euros d'indemnité à Genk

Le club français de Lille devra verser une indemnité de formation de 300 000 euros au club belge de Genk à la suite du transfert de l'attaquant Divock Origi, a annoncé lundi le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui annule ainsi une précédente décision de la FIFA.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le TAS qui siège à Lausanne a annulé une décision de la Chambre des résolutions des litiges (CRL) de la FIFA, en date du 27 février 2014, qui refusait la demande du club formateur d'Origi, le KRC Genk. Formé pendant plusieurs années à Genk, Origi s'était engagé à l'âge de 15 ans avec le LOSC en signant un contrat professionnel en tant que joueur en formation. Sans accord avec le club lillois, Genk avait saisi la FIFA pour obtenir une indemnité de formation dans le cadre du transfert international du joueur belge. Mais la FIFA avait estimé qu'aucune indemnité n'était due dans la mesure où Genk n'avait pas proposé de contrat au joueur.

Le TAS a donné raison au club belge, qui plaidait de son côté qu'il était dans l'impossibilité de proposer un contrat à Origi, dans la mesure où la loi belge interdit d'employer un mineur de moins de 16 ans en tant que sportif rémunéré, sous peine de sanctions pénales. Depuis lors, Origi, qui a disputé le dernier Mondial au Brésil avec la Belgique, a été transféré à Liverpool qui l'a prêté cette saison à Lille.