Affaire Pauline Dubuisson : un téléfilm et un documentaire retraçant un procès hors-norme, ce soir sur France 2

France 2 consacre sa soirée du 1er février à l'affaire Pauline Dubuisson. Un téléfilm et un documentaire retracerons la vie de cette jeune femme, accusée d'avoir tué son ex-amant, et dont le procès a connu une couverture médiatique importante à l'époque, en 1953.

© AFP

En 1953, l'affaire Pauline Dubuisson avait defrayé la chronique. A la une de tous les journaux, la jeune nordiste de 26 ans était accusée d'avoir tué par trois coups de pistolet Félix Bailly son ex-amant, un jeune homme de bonne famille, deux ans plus tôt. Ses relations passées avec des Allemands nazis finiront même par faire de l'ombre à ce procès dans la presse. 

"Cruelle", "méchante", "ange du mal", les mots n'ont pas manqué pour décrire celle qui sera condamnée à neuf ans de prisons. Une vie tumultueuse qui fait l'objet d'une soirée spéciale sur France 2, ce soir. Loin des clichés et de l'image monstrueuse qu'on a voulu lui accoler, et sur lesquels le film La Vérité (1961) de Henri-Georges Clouzot, avait essayé de surfer. 

© AFP

"La petite femelle", tiré du livre du même nom

Pour revenir sur cette affaire judiciaire qui a marqué toute une génération, France 2 consacre une soirée ce lundi 1er février, à la diffusion du téléfilm La petite femelle (réalisé par Philippe Faucon), où Lucie Lucas, connue pour son rôle dans la série Clem, interprète le rôle de Pauline Dubuisson. 

Le téléfilm est d'ailleurs inspiré du livre du même nom, écrit par Philippe Jaenada. L'auteur avait effectué tout un travail de documentation poussé, salué par la critique, pour revenir sur l'histoire et mettre en avant la complexité du personnage.  

Selon lui,  "L’histoire de Pauline Dubuisson est celle d’une jeune femme qui va affirmer une revendication d’émancipation trop en avance sur son temps, explique-t-il sur France TV & vous. En refusant la place assignée à une jeune femme de son milieu par des conventions largement dominantes à son époque, Pauline va connaître une trajectoire chaotique, qui deviendra le prétexte d’une opprobre générale."

Affaire à (re)suivre sur France 2, ce lundi 1er février, à partir de 21h05 pour le téléfilm, et 22h40 pour le documentaire "Pauline Dubuisson, l’impossible oubli" en deuxième partie de soirée. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers télévision économie médias