Affaire Penelope Fillon : un plan “B” comme Bertrand ?

Xavier Bertrand, le 20 janvier 2017. / © MAXPPP
Xavier Bertrand, le 20 janvier 2017. / © MAXPPP

Xavier Bertrand est-il un possible recours en cas de renoncement de François Fillon, en pleine Penelope Gate ? Hypothèse, rumeur ou élucubration ?

Par EM

Et si Fillon renonçait à se présenter ? Le candidat désigné par la primaire de la droite peut-il être emporté par la tempête Penelope ? La question ne se pose pas officiellement mais sous couvert de l'anonymat, les langues commencent à se délier chez les élus Les Républicains. "Je ne vois pas comment il pourrait s'en sortir." "Il est très mal barré." "Il faut couper la corde avant qu'il ne nous entraîne vers le fond."

En façade, tout le monde se sert les coudes et prône la solidarité face avec François Fillon. En coulisses, l'hypothèse d'un retrait forcé prend de l'épaisseur au fil des heures. «Il y a une inquiétude sourde et lourde. Mais pour l'instant la digue tient», affirme Benoîst Apparu, dans L'Opinion.

"Il y pense forcément"

Certains ténors du parti lâchent quand même des noms, au cas où : Juppé, Baroin, Wauquiez, Larcher, Bertrand... Certains semblent plus crédibles que d'autres mais dans le flou et l'incertitude, toutes les rumeurs, hypothèses, possibilités semblent pouvoir être étudiées. Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France est-il vraiment une de ces hypothèses ? Un plan "B" ? Un cadre du parti l'assure à France 2 : "Xavier Bertrand sera candidat s'il y a une nouvelle primaire ?" Encore faudrait-il qu'il y ait une nouvelle primaire...
Qui pourrait remplacer François Fillon s'il devait renoncer ?
L'hyopthèse Bertrand a quelques arguments en sa faveur : l'ancien ministre de François Fillon a renoncé à se présenter à la primaire pour se consacrer à la présidence de la région mais il n'a jamais qu'il renonçait définitivement à des ambitions nationales. Son idée a toujours été d'utiliser la région comme un laboratoire, en faire une gouvernance réussie pour, pourquoi pas, faire valoir cette réussite en dehors des frontières des Hauts-de-France. En vue sans doute des élections de 2022.

Mais Xavier Bertrand est toujours régulièrement invité par exemple dans les matinales radio pour parler politique, preuve qu'il a le souci de ne pas se faire oublier. Pendant la primaire, il a pris soin de ne pas prendre position trop vite, annonçant son soutien à François Fillon, après le 2ème tour.

"Il y pense forcément, explique un sénateur filloniste dans Les InrocksIl a battu Marine Le Pen aux dernières régionales et sa fibre droite sociale serait de nature à rassurer les électeurs troublés par le programme radical de Fillon”. “A mon avis, le seul plan B possible, c’est Juppé, parce que sorti de là personne n’a la carrure”, rétorque au Parisien un autre cadre LR.

Bertrand2017.fr

A noter que ces derniers jours, les noms de domaine baroin2017, wauquiez2017 et bertrand 2017 ont été réservés. Le dernier l'a été auprès de l'hébergeur roubaisien OVH ce mardi 31 janvier. 

Capture d'écran d'un service de recherche de registre de noms de domaine avec les trois sites.Whois.net
Capture d'écran d'un service de recherche de registre de noms de domaine avec les trois sites.Whois.net


Mais rien ne dit que cette réservation est le fait des équipes de ces différentes personnalités. Régulièrement, des petits malins font ce type de manipulation pour ensuite revendre au prix fort le nom de domaine à l'intéressé. "C'est peut-être aussi quelqu'un qui veut se faire de l'argent dans l'optique de se faire racheter le nom de domaine", confirme un membre de l'entourage de Xavier Bertrand dans l'Express

Xavier Bertrand, en visite ce mercredi chez Bombardier Crespin, a réagi officiellement à cette rumeur de plan"B". "Ma priorité est ici . Il n'y a qu'un seul plan, comme l'a très bien dit Gérald Darmanin, c'est le plan F comme François Fillon et c'est très bien comme ça (...) Je ne suis plus un perdreau de l'année. Ce qui arrive n'est pas le fait du hasard, il y a une élection présidentielle et ils y en a qui ne veulent pas que la Droite l'emporte (...) je comprends qu'il y ait des questions, mais il faut s'en poser surtout une, à qui cela profite tout ça ?"."

Xavier Bertrand : "Je ne suis pas un perdreau de l'année"

Gérald Darmanin, vice-président du Conseil régional et proche de Xavier Bertrand a aussi tenté de balayer les plans "B" sur Europe 1 : " Il est évident que François Baroin et Xavier Bertrand sont de grands hommes politiques qui serviront la France dans les prochaines années. (...) Il n’y a pas de plan A ni de plan B, il y a un plan F, c’est François Fillon. Le plan c’est François Fillon, mon candidat c’est François Fillon""

Gérald Darmanin sur Europe 1

Selon Gérald Darmanin, Xavier Bertrand a promis à François Fillon de "s'impliquer fortement" dans la campagne du candidat, "ce qu'il n'avait pas fait jusque là". Vendredi matin, un sondage Odoxa - Franceinfo révélait que 61% des Français souhaitaient voir François Fillon se retirer.

Sur le même sujet

Les + Lus