Aide au permis de conduire : toujours plus de bénéficiaires dans les Hauts-de-France grâce au dispositif de la Région

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Pall
Antoine Sillani, conseiller régional (LR) voit dans la mesure également un moyen de promouvoir les 1 050 auto-écoles des Hauts-de-France concurrencées par les formations en ligne.
Antoine Sillani, conseiller régional (LR) voit dans la mesure également un moyen de promouvoir les 1 050 auto-écoles des Hauts-de-France concurrencées par les formations en ligne. © MAXPPP David Ademas

Le 18 novembre dernier, l'assemblée régionale vote l'élargissement du nombre de bénéficiaires des aides au permis de conduire. Toujours âgés de 18 à 30 ans, ils peuvent être désormais plus nombreux à pouvoir postuler à cette aide financière représentant jusqu'à 90% du prix du permis.

Pour aider à la mobilité et à l'emploi des jeunes, la Région avait, l'été dernier, lancé cette initiative : une aide financière représentant jusqu'à 90% du prix du permis de conduire dans la limite de 1 200 euros (sachant que cette aide est cumulable avec celles de l'Etat et de certaines villes). 

Une première enveloppe de 1,2 million d'euros avaient été votée. Forte de son succès, la démarche avait vite séduit les 1 000 premiers prétendants. Désormais, le principe du "premier arrivé, premier servi" n'est plus la règle, l'idée est d'aider tous ceux (sous certaines conditions) de 18 à 30 ans qui ont besoin du permis pour travailler.

"Il faut bien définir une enveloppe, alors pour 2022, elle sera de 3,3 millions d'euros, mais, s'il s'avère que la mesure est encore victime de son succès, nous ferons en sorte d'accueillir les nouveaux venus", explique Antoine Sillani, conseiller régional (LR) délégué à la jeunesse et à la vie associative.

Marie-Françoise Le Berre, représentante du Conseil National des Professionnels de l'Automobile pour le Pas-de-Calais, tient une auto-école à Lens. "Nous sommes partenaires de l'opération car nous estimons qu'elle permet aux jeunes d'avoir rapidement une mobilité et qu'une proportion importante de jeunes ne passe pas le permis faute de moyens financiers". 

Le dossier est simple et rapide à faire mais il a fallu attendre un peu que les jeunes prennent connaissance de ce dispositif

Marie-Françoise Le Berre

Responsable d'une auto-école à Lens

"Le dossier est simple et rapide à faire mais il a fallu attendre un peu que les jeunes prennent connaissance de ce dispositif et parfois s'assurer qu'ils rentrent bien dans les conditions d'attribution des aides", précise-t-elle. 

Quelles conditions ? 

  • Demandeurs d’emploi (inscrit à Pôle emploi) ou stagiaire de la formation professionnelle ou en contrat d’apprentissage ou dans un parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA) ;
  • Domiciliés en Hauts-de-France 
  • Inscrits dans une école de conduite agrée par la Préfecture 
  • Revenu fiscal inférieur à 28 200 € (2 SMIC) pour une personne fiscalement autonome, ou à 44 250 € (3 SMIC) pour les personnes mariées, pacsées ou pour une personne rattachée au foyer fiscal de ses parents.

Comment faire ? 

Attention jusqu'au 23 décembre, la plateforme informatique est en maintenance. Mais le numéro vert 0 800 026 080 prend les inscriptions et donne les renseignements. 


Retrouvez toutes les initiatives dans la carte interactive de Lumni et le réseau numérique de France 3 ci-dessusen partenariat avec les Outre-mer La 1ère et Radio France.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.