À 11 ans, Augustin Vincelet est désigné "Prodige de la République" dans l’Aisne pour ses visières anti-covid 

Publié le
Écrit par Mickael Guiho
Augustin Vincelet présente l'une de ses visières.
Augustin Vincelet présente l'une de ses visières. © Emilie Montcho / FTV

Augustin Vincelet, Axonais de 11 ans, est récompensé par le ministère de l’Intérieur et la préfecture de l’Aisne pour avoir imprimé et assemblé plus de 350 visières de protection pendant le confinement.

Il est loin d’avoir atteint l’âge limite de 30 ans et pourtant c’est bien lui qui a été diplômé par le jury axonais des Prodiges de la République pour son engagement citoyen. À seulement 11 ans, le Sissonnais Augustin Vincelet est distingué pour avoir fourni des visières de protection à des soignants, pompiers, gendarmes et commerçants dès le premier confinement, au moment où ils en avaient le plus besoin.

"Je pensais que deux ou trois personnes allaient m’en demander, finalement j’ai fabriqué plus de 350 visières, explique le garçon au micro de notre journaliste Tristan Baudenaille. Je suis quand même assez content d’avoir pu aider pour limiter la crise, comme les soignants n’avaient quasiment pas de matériel à cette époque-là."

Avec la même retenue, son père confie sa "fierté" : "Il l’a fait sans a priori, pour aider. Je lui ai dit ‘fonce mon fils !’. Les remerciements, c’est agréable. C’est une image qui va le suivre longtemps."

Des visières conçues et imprimées à la maison

Augustin a développé un arceau en plastique à monter avec une feuille de reliure. Il s’est inspiré d’une vidéo sur internet et a pu passer à l’action grâce à son imprimante personnelle.

"Quand j’étais en CM1, il y avait eu une intervention de la communauté de communes de la champagne picarde pour initiés les élèves à l’impression 3D, raconte-t-il calmement dans son costume-cravate. Du coup, j’avais demandé à mes parents de m’acheter une imprimante 3D."

C’est encore sur internet que le garçon a appris à maîtriser les logiciels de conception 3D, pendant son temps libre : "Comme on était en confinement, c’était plus simple, j’essayais de faire mes cours et après je faisais les visières."

"On s’en sert encore tous les jours pour les tests antigéniques", se réjouit une pharmacienne, Bertille Jonet-Sarazin. Elle se souvient de la proposition des parents d’Augustin lors du premier confinement : "Ils sont venus tout de suite nous proposer les visières et on a accepté avec plaisir, parce que c’est vrai que c’était vraiment galère à cette époque et toute aide était bienvenue."

Invité à la cérémonie nationale présidée par Marlène Schiappa

L’opération Prodiges de la République a été lancée en décembre, par la ministre déléguée à la citoyenneté Marlène Schiappa, pour récompenser de jeunes "Français méritants qui se sont illustrés par leur engagement pour la société".

Tous les Français pouvaient proposer des noms, chaque préfecture formait un jury qui élisait plusieurs lauréats - (8 dans l’Aisne) - dont un représentant le département lors d’une cérémonie nationale présidée par la ministre, à laquelle Augustin a donc assisté, en visioconférence.

Dans les Hauts-de-France, les autres diplômés sont :

  • Lana Loth-Dacheux (Somme), porte-drapeau officiel des cadets de la FNAME Opex Somme depuis 2020 ;
  • Johanna de Almeida (Oise), qui a pris part à différents programmes d’engagement et de mobilité de jeunesse et qui est lauréate de l’Institut de l’engagement présidé par Martin Hirsch ;
  • Marine Devos (Nord), qui s’est notamment engagée dans un projet européen de prévention de la radicalisation porté par l’institut régional du travail social de Loos, et qui a été amenée à représenter la France lors d’une conférence internationale à Bruxelles ;
  • Edwige Soule (Pas-de-Calais), qui s’est portée volontaire, en qualité de réserviste civique, aux différentes actions permettant de fluidifier la gestion logistique de la distribution de masques pendant la période de confinement au Centre hospitalier d’Arras.

Le jeune Augustin peut être fier de son initiative et de son parcours. La suite ? Il espère devenir ingénieur en informatique, tout en menant de nouveaux projets d’impression 3D. Il fait en tout cas, déjà, forte impression.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.