Aisne : un Vendée Globe virtuel comme support pédagogique pour les élèves du CE2 au CM2

Dans l'Aisne, une dizaine de classes du CE2 au CM2 participent à la Virtual Regatta. Un Vendée Globe virtuel en ligne qui leur sert à aborder de façon originale des matières comme l'histoire, la géographie ou les maths.
La célèbre course du Vendée Globe se décline en virtuel grâce à Virtual Regatta.
La célèbre course du Vendée Globe se décline en virtuel grâce à Virtual Regatta. © Agence Franck Castel / MaxPPP
Chaque matin, c'est le même rituel pour les élèves de la classe de CE2/CM1 de Jonathan Poulet à Chamouille dans l'Aisne. "En arrivant, on commence par faire un point sur ce qu'il s'est passé la journée passée dans le Vendée Globe", explique le professeur. Les élèves vont ensuite participer à leur propre course, sur le jeu Virtual Regatta. 

Ramener la mer dans la salle de classe

Grâce à cette simulation sur ordinateur, il est possible de participer en temps réel au célèbre Vendée Globe, en version virtuelle. Une dizaine de classes de l'Aisne participe cette année à la course. Organisé à l'initiative de l'USEP (Union sportive de l'enseignement du premier degré), et en partenariat avec la Fédération Française de Voile, le projet pédagogique a déjà permis à des centaines d'élèves du CE2 au CM2 de prendre le départ de la course, depuis leur salle de classe. 

"Entre le protocole sanitaire, le plan vigipirate, c'est compliqué de proposer des cours d'EPS par rapport à nos infrastructures dans l'école, explique Jonathan Poulet. L'EPS ça ne se limite pas à développer ses comportements moteurs. C'est aussi une manière de stimuler sa réflexion". C'est l'objectif visé par l'usage de Virtual Regatta en classe. 

Utiliser le Vendée Globe comme support pédagogique

Et le Vendée Globe sert de base pour travailler les matières dites "classiques". "Il y a plein de ressources qui permettent de mettre en relation les matières avec le Vendée Globe, assure Jonathan Poulet. Aujourd'hui on a travaillé les multiplications avec des exercices autour du mile marin. C'est ludique, donc ça plaît aux élèves".

Chaque classe pilote son bateau, et doit le conduire jusqu'à la ligne d'arrivée. "Ce sont les élèves qui choisissent la meilleure trajectoire. S'ils ne sont pas d'accord entre eux, on procède à un vote pour déterminer la meilleure stratégie", explique le professeur. 

Pour François Gilbert, délégué départemental de l'USEP de l'Aisne, "l'intérêt n'est pas de faire de la compétition. Ce qui est intéressant, c'est  d'utiliser le Vendée Globe comme support pour aborder des aspects de l'histoire, de la géographie, des maths". 

L'Aisne étant un département continental, c'est aussi un moyen "d'initier les élèves à la mer, à la navigation", souligne François Gilbert. Et qui sait, peut-être que naîtront de cette édition du Vendée Globe à l'école, de nouvelles vocations.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile éducation société