"C'est grâce à ça qu'on a de l'oxygène" : des enfants aident l'ONF à reboiser 15 hectares de forêt

À cause des attaques de scolytes, la forêt de Chézy-en-Orxois dans l'Aisne doit être reboisée sur 15 hectares par l'office national des forêts (ONF). De nouvelles essences plus résistantes, comme le chêne pubescent ou le mélèze, sont plantées, avec l'aide parfois d'élèves en primaire de la commune.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Pelle en main, bottes aux pieds, ils n'hésitent pas à mettre la main à la pâte. Une cinquantaine d'élèves de l'école primaire de Chézy-en-Orxois dans l'Aisne affronte pluie et terre humide au cœur de la forêt du village. Ils plantent 300 jeunes douglas. "J'aime beaucoup la nature donc aider la nature en plantant des arbres, j'apprécie", s'exclame Lisa. "Les arbres, ils font la photosynthèse. C'est grâce à ça qu'on a de l'oxygène", ajoute l'une de ses camarades.

15 hectares reboisés

La forêt a été victime d'attaques massives de scolytes. De nombreux épicéas ont dû être coupés. L'office national des forêts organise le reboisement sur 15 des 95 hectares de la forêt. À la place de ces arbres malades, des chênes pubescents et sessiles, des poiriers et pommiers, des tulipiers de Virginie ou encore douglas et mélèzes combleront progressivement les vides. Ces essences forestières ont été sélectionnées par rapport aux conditions (sol, pente, réserve en eau…), mais également pour leur résistance face au changement climatique. 

Pendant la plantation, l'ONF en profite pour sensibiliser les plus jeunes : "Le scolyte est un petit insecte qui dévore l'écorce. Il s'infiltre sous l'écorce et mange le bois pour éviter que sa sève circule. Ça va le faire mourir." Lysian Lefevre est technicien forestier à l'ONF. Il est habitué aux opérations avec la jeune génération : "Des fois, on a des grandes surprises parce que les enfants nous posent des questions très techniques. On se dit qu'ils sont déjà très sensibilisés au problème de la forêt. L'évolution climatique est là. Il faudra qu'ils prennent soin de leur forêt, et de la forêt en général."

 80 % de subventions publiques

Le reboisement profite du financement de France Relance. L'État subventionne 80 000 euros sur les 100 000 euros nécessaires à l'opération. Les 20 000 euros restants sont à la charge de la mairie. "Il fallait absolument cette aide pour pouvoir le faire. Sinon, on n'aurait pas pu replanter", réagit Maryvonne Barbier, maire de Chézy-en-Orxois. En tout, 22 000 jeunes arbres doivent être plantés dans la forêt de Chézy-en-Orxois.

Avec Anthony Halpern / FTV

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité