Les coiffeurs de Picardie récupèrent les cheveux coupés pour lutter contre la marée noire à l'Île Maurice

La start-up Capillum organise une grande opération de dons de cheveux pour lutter contre la marée noire au large de l'ïle Maurice. En Picardie, plusieurs salons de coiffure ont répondu à l'appel. Exemple à Laon, dans l'Aisne.
"J'ai appris ça en arrivant ce matin ! C'est une bonne nouvelle ! C'est une très belle action. Ça nous touche. Ce sont des îles maginifiques. J'y suis déjà allée et c'est important que l'on puisse se mobiliser à cette action". Cheveux mouillés, serviette autour du cou, Aude est venue se faire se délester de ses pointes abîmées. Des pointes qui vont jouer un rôle majeur à l'autre bout de la planète, pour lutter contre la marée noire au large de l'île Maurice : son coiffeur a répondu à l'opération nationale de collecte de cheveux lancée par la start-up Capillum le 10 août dernier :
 
Dans ce salon de coiffure de Laon dans l'Aisne, le moindre bout de cheveu est soigneusement conservé depuis plus de deux semaines. La responsable, qui gère quatre enseignes en Picardie, les rassemble dans un sac plastique pour qu'ils soient ensuite envoyés à l'Île Maurice. "On a cherché une association pour récupérer les cheveux pour aider à contenir la marée noire à l'île Maurice, explique Ludivine Steinmann. On trouvait dommage de les mettre à la poubelle. On récupère tous nos cheveux et on les dépose chez Urby, une filiale de la Poste. Ça n'entraîne aucun frais supplémentaire pour nous : on dépose les sacs à l'entrepôt et eux s'occupent de tout".

Déjà plus d'un centaine de kilos récoltés

 
Avant d'être envoyés sur place, les sacs de cheveux sont acheminés jusqu'à un centre de stockage d'Urby, partenaire de l'opération. Il y en a 17 dans toute la France (Clermont-Ferrand, Montpellier, Lille, Nancy, Orléans, Tours, Nice, Grenoble, Strasbourg, Toulouse, Marseille, Rennes, Nantes, Lyon, Bordeaux, Île-de-France et Saint-Etienne.) "On a déjà récolté un peu plus d'une centaine de kilos de cheveux, détaille Bertrand Leroy, le directeur d'Urby à Lille. Tous les cheveux sont les bienvenus, qu'ils soient longs ou courts, colorés pas colorés, frisés, pas frisés."

Dans l'Aisne, une douzaine de salons de coiffure ont répondu à l'appel depuis le lancement de l'opération mi-août. Une collecte ouverte aussi aux particuliers :
 
Des kilos de cheveux finalement transformés en boudins pour endiguer la catastrophe écologique qui touche l'île Maurice. Depuis le 25 juillet dernier, 1.000 tonnes de carburant s'échappent d'un navire japonais au large de ce site paradisiaque. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société environnement