Dans l'Aisne, un restaurant voit sa facture énergétique multipliée par 10 !

Publié le
Écrit par Eric Henry .

Olivier Roulez le propriétaire du restaurant la source doit acquitter pour le mois de novembre une facture d'électricité de 10 681 euros. Le restaurateur a repris l'ancien restaurant Flunch situé à Hirson. L'abonnement fourni par EDF ne lui permet pas de bénéficier du bouclier tarifaire. L'entreprise, qui emploie neuf salariés, est menacée.

Olivier Roulez évoque un véritable coup de massue : "mon prévisionnel prévoyait au plus fort une facture de 3000 euros. Le montant de celle-ci est passée brutalement de 1081 euros à 10681 euros. Ce n'est pas tenable !". En juillet, dernier lorsqu'il reprend le restaurant après le dépôt de bilan de Flunch, il sait pourtant que les dépenses énergétiques risquent de "flamber" mais il est loin de se douter des proportions de l'augmentation.

Un abonnement mal évalué

Olivier Roulez a déjà possédé plusieurs établissements, notamment à Fourmies dans le département du Nord. Pourtant lorsque EDF lui a proposé un abonnement de 80 kVA il n'a pas réalisé les conséquences de cette erreur. " Je suis en tarif jaune car supérieur à 36 kVA cela implique actuellement un tarif de 86 centimes par kVA contre 18 cts pour le tarif bleu et je ne bénéficie pas du bouclier tarifaire". Les techniciens d'EDF se sont basés sur les besoins de l'ancien restaurant Flunch. Un approvisionnement surdimensionné pour son nouveau restaurant "la Source" selon Olivier Roulez. Le résultat de cette mauvaise appréciation est catastrophique pour le restaurant qui pourrait selon son propriétaire "ne pas passer l'hiver".

Je vais changer mon matériel en urgence pour modifier ma consommation électrique

Olivier Roulez

Propriétaire du restaurant La Source

Le propriétaire souhaite donc modifier son abonnement au plus vite pour bénéficier des 18 centimes par kVA garantis avec un abonnement au tarif bleu. Pour être certain de descendre sous la barre des 36 Kva fatidique, nécessaire pour souscrire à ce tarif, il indique être prêt à changer l'équipement de sa cuisine. Un retour en arrière: " Je vais remettre en service mon ancien four beaucoup moins "gourmand" en électricité et renoncer à l'une des deux friteuses". 

Le lave-vaisselle neuf fera lui aussi partie des sacrifiés à cette nécessaire adaptation. L'investissement lui avait permis un gain de temps et d'efficacité. "Je ferais désormais appel à un salarié, une heure supplémentaire pour faire la plonge, je n'ai pas d'autre choix et au moins cela fera le bonheur d'un employé" 

Un restaurant totalement viable sur le plan commercial

Olivier Roulez se sent d'autant plus désemparé par cette mésaventure que son restaurant accueille de nombreux clients depuis son ouverture cet été. "En semaine nous réalisons entre 50 et 70 couverts par jour et le WE la salle est pleine avec 130 clients". Neuf emplois ont pu être pérennisés après la déroute de l'ancien restaurant Flunch il y a un an. Un envol aujourd'hui foudroyé par l'augmentation de l'électricité et un tarif inadapté. Le restaurateur indique avoir tenté la semaine passée de joindre EDF à plusieurs reprises pour négocier un changement d'abonnement. Le temps presse, l'hiver arrive et avec lui la baisse des températures et le recours au chauffage pourrait encore faire grimper la facture. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité