La tête de Vierge couronnée, une sculpture du 13ème siècle volée à Laon en 1917, restituée à la ville

C'est une statue qui avait été volée il y a plus d'un siècle. La tête de Vierge couronnée fait son retour dans les collections du musée de Laon, après un passage aux États-Unis puis aux enchères en Angleterre. Elle est exposée au public tout l'été à la bibliothèque de l'abbaye Saint Martin. 

La tête de Vierge couronnée a été volée en 1917 à Laon dans l'Aisne.
La tête de Vierge couronnée a été volée en 1917 à Laon dans l'Aisne. © FTV/E.Henry

Elle trône aujourd'hui fièrement dans la bibliothèque de l'Abbaye Saint-Martin. À quelques centaines de mètres du lieu où elle a disparu : la tête de Vierge couronnée, volée en 1917, est de retour à Laon dans l'Aisne.

Répertoriée volée en 1972


La dernière trace de sa présence à Laon, c'est une photo en noir et blanc datant de 1906 : la tête de Vierge couronnée est posée à même le sol de la chapelle de l'ancien palais épiscopal, devenu depuis le palais de justice.
 
Cette photo de 1906 est la dernière trace de la présence de la tête de Vierge couronnée à Laon dans l'Aisne.
Cette photo de 1906 est la dernière trace de la présence de la tête de Vierge couronnée à Laon dans l'Aisne. © FTV

Onze ans plus tard, en plus fort de la Première Guerre mondiale dans l'Aisne en 1917, elle disparaît définitivement sans que personne ne s'en rende vraiment compte. Ce n'est qu'en 1972 qu'elle est déclarée disparue et volée. A l'époque, un musée canadien souhaite l'intégrer à une exposition sur l'art médiéval gothique. Mais le musée de Laon ne retrouve pas la statuette de pierre dans ses réserves.

Réapparition dans une salle des ventes britannique 


La tête de Vierge couronnée ne fera pas plus parler d'elle jusqu'en 1990. La fille d'un soldat américain confie alors que son père a "trouvé" l'oeuvre lors de son passage dans la région à la fin de la Première Guerre mondiale. Elle confiera que la tête de Vierge couronnée est chez un héritier de son père, sans préciser où. Il faudra attendre 2017 pour qu'elle refasse son apparition dans une salle des ventes au Royaume-Uni. 

C'est alors le début d'une procédure qui durera deux ans. "La salle de vente en Angleterre a signalé la réapparition de l'oeuvre à la Direction du patrimoine en France, explique Eric Delhaye, le maire (UDI) de Laon. Le ministère nous a alors contactés pour nous dire que l'une de nos oeuvres qui est sur le marché de l'art. Donc, il a fallu porter plainte porter plainte en 2018. C'est-à-dire 100 ans après la disparition, le vol de cette œuvre. À partir de là, il a été assez facile de la récupérer via l'État et le ministère de la Culture et de la restituer dans son musée d'origine." 

Origine inconnue


Haute de 35 centimètres, la tête de Vierge couronnée a été sculptée dans la pierre au 13ème siècle. C'est un témoignage important du Moyen-Âge gothique qui a marqué l'architecture et l'histoire de la ville. "C'est une œuvre fragmentaire qui provient probablement d'une église détruite de Laon ou d'un ensemble iconographique détruit, précise Rémi Bazin, direteur du musée d'art et d'archéologie de Laon. On a coupé beaucoup de têtes à la Révolution française. Donc on a beaucoup de têtes sans corps et de corps sans tête. On ne connaît pas malheureusement pas sa provenance exacte, dans quel édifice elle pouvait se trouver. Mais un édifice probablement assez important parce que c'est une sculpture de très belle facture où l'on reconnaît une certaine grâce féminine, teintée d'un petit peu de mélancolie. (...) Elle est un petit peu abîmée parce qu'elle a vécu plusieurs péripéties même avant d'être volée. Mais c'est, malgré tout, une très belle pièce."

Le mystère des troupes américaines


La tête de Vierge couronnée est visible à la bibliothèque de l'Abbaye Saint-Martin jusqu'au 27 septembre. À ses côtés, une autre sculpture, dérobée à l'église Saint-Martin en 1968 et retrouvée par les autorités belges. 
 
Dérobée en 1968 dans l'église Saint Martin de Laon, cette statue a été récemment retrouvée par les autorités belges.
Dérobée en 1968 dans l'église Saint Martin de Laon, cette statue a été récemment retrouvée par les autorités belges. © FTV/E.Henry

Reste un mystère de taille dans l'histoire rocambolesque de la tête de Vierge couronnée : selon Jean-Luc Doyez, ancien président de l'Office du tourisme de Laon et connaisseur de l'histoire locale, "les Américains ne sont pas venus à Laon dans le cadre d'opérations millitaires sur Laon. Il y a eu des passages d'autres troupes alliées ou non-alliées mais pas de troupes américaines."


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture sculpture art patrimoine
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter