Loto du patrimoine 2021- Dans l'Aisne, "ce que l'on veut, c'est que le lavoir de Trosly-Loire soit vivant et accessible"

Construit au XVIIIe siècle, le lavoir de Trosly-Loire dans l'Aisne est aujourd'hui en très mauvais état. Grâce au Loto du patrimoine, les sommes récoltées serviront à financer sa restauration et permettre de concrétiser les projets de son propriétaire qui a racheté l'édifice en 2013.
Le lavoir de Trosly-Loire dans l'Aisne retenu dans le cadre du Loto du patrimoine 2021
Le lavoir de Trosly-Loire dans l'Aisne retenu dans le cadre du Loto du patrimoine 2021 © FTV

La végétation a pris le dessus. Les murs sont dégradés et couverts de graffitis. Construit au XVIIIe siècle, le lavoir de Trosly-Loire dans l'Aisne s'est fortement détérioré. "On voit très vite que certaines pierres sont tombées, soit de manière naturelle parce que le bâtiment est fragilisé, soit parce qu'il y a eu des visiteurs qui les ont extraites de façon malveillante. À plusieurs endroits, il va falloir remonter les murs", explique le propriétaire Emmanuel Cohardy. 

Lorsque l'édifice a été racheté en 2013, la première des choses a été de le sécuriser. Par chance, un propriétaire antérieur avait déjà fait le nécessaire pour essayer de minimiser les dégâts. "Il a eu la présence d'esprit de couvrir avec des tôles galvanisées, ce qui a permis de protéger la charpente et le haut des murs qui n'a pas subi d'infiltration. Ce qui fait que ce bâtiment, même s'il est ancien, a conservé toute sa structure et a une base de restauration tout à fait solide", montre Emmanuel Cohardy. 

100 000 euros de travaux

Plus 100 000€ de travaux sont nécessaires pour remettre en état le lavoir. Des fonds que le propriétaire espère en partie récolter grâce au Loto du patrimoine. Le projet fait partie des 5 lauréats 2021 sélectionnés le 30 août dans les Hauts-de-France.

À l'intérieur, les murs du lavoir de Trosly-Loire dans l'Aisne sont dégradés et taggés
À l'intérieur, les murs du lavoir de Trosly-Loire dans l'Aisne sont dégradés et taggés © Marion Lompageu / FTV

D'après la Fondation du patrimoine, il s'agirait de l'un des édifices les plus anciens de la commune de Trosly-Loire. Il aurait connu d’importantes destructions durant la Grande Guerre et la bataille de l’Ailette en 1940. "Les lavoirs font partie des sites qui nous intéressent, ce n'est pas la première fois qu'on intervient sur ce genre de bâtiment. Et puis ici, au-delà de son histoire, on a une capacité à terme à rétablir les fonctions hydrauliques et donc redonner réellement cette vie initiale et puis y associer des activités pédagogiques", indique Eric Lesain, délégué départemental de l'Aisne de la Fondation du patrimoine. 

Des ateliers de produits locaux

En effet, Emmanuel Cohardy a plein de projets pour réhabiliter l'édifice. "Anciennement, un lavoir, c'était un lieu de rencontres au moment de faire la lessive. Un lieu où les gens du village échangeaient, apprenaient à se connaître. Donc on s'est dit, si on veut réhabiliter ce lavoir, il ne faut pas en faire un bâtiment mort. Ce que l'on veut c'est qu'il soit vivant et accessible."

L'idée est donc de développer des activités en lien avec les produits du terroir, de proposer des ateliers sur le miel grâce aux ruches qui sont installées sur le site. "On a pensé aussi à un atelier sur la bière, puisque je suis brasseur. Un atelier sur la conserverie, parce que conserver les aliments c'est une vraie technique. Donc je pense que l'on peut abriter ici un certain nombre d'anciens métiers de tradition. Un tailleur de pierres pourrait aussi venir nous faire une démonstration, ou encore un atelier de poterie, de gravure sur bois.

Les ruches installées dans le lavoir de Trosly-Loire dans l'Aisne
Les ruches installées dans le lavoir de Trosly-Loire dans l'Aisne © Marion Lompageu / FTV

Si les fonds nécessaires sont rassemblés, le lavoir pourrait ouvrir au public d'ici fin 2022.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture histoire