Présidentielle 2022 - Yannick Jadot, candidat Europe Écologie Les Verts et enfant de l'Aisne

Candidat écologiste à la présidentielle 2022, Yannick Jadot reste très attaché à l'Aisne, son département d'origine et particulièrement à la région du Laonnois. Sa mère, enseignante à la retraite vit toujours à Mons-en-Laonnois. Elle témoigne de l'enfance heureuse du député européen EELV.

C’est à Clacy-et-Thierret, petite commune de l’Aisne de 300 âmes seulement que Yannick Jadot voit le jour. Ses parents, enseignants officient à l’époque dans l’école du village. Mais c’est à Mons-en-Laonnois, non loin de Laon, qu’il a passé le plus clair de son enfance.

Si son père a désormais disparu, c’est là que vit encore sa mère Jacqueline. Celui qui sera le candidat d’Europe Écologie Les Verts à la prochaine élection présidentielle revient encore très fréquemment dans la maison familiale à laquelle lui et ses trois frères sont attachés. "Tous les deux mois en moyenne, Yannick me rend visite, c’est important pour lui de ressourcer ici", indique Jacqueline.

Un lieu de pèlerinage pour la tribu Jadot : chaque année a lieu la traditionnelle réunion de famille, généralement en début d’été. Yannick et ses trois frères reviennent à Mons-en-Laonnois avec les 9 petits-enfants et les deux arrières petits-enfants de Jacqueline Jadot.

Au lendemain de sa victoire lors de primaires, Yannick Jadot a confié à sa mère sa fierté mais aussi le besoin de se reposer pour mieux reprendre son souffle. Jacqueline Jadot se dit heureuse de la réussite mais trouve la politique "dure" et l’ambiance générale très dégradée.

Parties de foot et de Risk

Une morosité qui tranche avec le souvenir d’une époque beaucoup plus insouciante. L’enfance de Yannick, cadet d’une fratrie de quatre garçons est heureuse. "Ils se sont toujours bien entendus", se souvient Jacqueline. Les parties de football, de Monopoly mais aussi le jeu de stratégie Risk où Yannick savait assez souvent mener ses troupes à la victoire.

Pour le reste, le cadre rural de Mons-en-Laonnois fournit aux frères Jadot un terrain de jeu idéal où le vert domine dejà. Il y a les creuttes, ces grottes formées dans les buttes calcaires du laonnois que les enfants Jadot explorent. La forêt de Saint Gobain toute proche avec ses hêtres et ses chênes, le lieu des balades dominicales en famille. L’endroit aussi où l’on cotoie les chasseurs. "Yannick ne les appréciait pas beaucoup", avoue sa maman.

Chiens et Chats se succèdent chez les Jadot. Jacqueline évoque aussi le poster de dauphins affiché au-dessus du lit de celui qui ne pensait certainement pas encore prétendre à l’Elysée. Dans cette maison familiale bâtie en grande partie par leur père aujourd’hui disparu, les quatre frères grandissent et font l’objet d’une éducation attentive. Tous ont d’ailleurs connus de belles réussites professionnelles.

Une personnalité marquante 

C’est précisément au lycée Paul Claudel à Laon que Guy Marival se souvient d’avoir compté Yannick Jadot parmi ses élèves. "Des élèves j’en ai eu des centaines, rares sont ceux dont je garde mémoire, mais Yannick fait partie de ceux-là". Cet enseignant retraité d’histoire-géographie note surtout l’esprit d’à propos d’un élève de première toujours précis dans ses interventions orales. "Ce n’est pas les résultats d’un bon élève qui m’ont marqué mais son calme et sa façon de s’exprimer avec assurance".

Guy Marival a eu l’occasion de croiser quelquefois Yannick Jadot, notamment lors d’une réunion sur le traité du CETA (accord de libre échange européen avec le Canada) toujours à Laon. Le candidat écologiste lui a rappelé le souvenir d’une sortie scolaire sur le chemin des Dames qui l’avait ému. Un lieu cher à Guy Marival qui a consacré plusieurs ouvrages à ce lieu d’affrontements durant la grande guerre.

Seule élue écologiste au Département, Brigitte Fournié-Turquin n’a pas connu Yannick Jadot adolescent. Mais elle le croise désormais régulièrement : "il n’est pas rare de l'apercevoir à Laon, je l’ai même rencontré une fois au supermarché ". L’élue de Laon-sud décrit un homme qui frappe par sa prestance, son calme et sa sérénité. Devenus désormais proches, les deux élus se voient régulièrement.

Lors de la campagne des dernières élections européennes, Yannick Jadot avait invité Brigitte Fournié-Turquin à assister au débat télévisé de la campagne. La conseillère départementale révèle aussi une qualité méconnue du candidat des écologistes : un talent certain pour la cuisine. Yannick Jadot adore cuisiner pour le plus grand bonheur de ses convives. Au menu évidemment les produits locaux, circuit court oblige ! Le tour de main du chef fait le reste.

Savoir accorder les mets avec subtilité et doser les ingrédients : voilà qui peut être utile à l’aube d’une campagne électorale qui ne fait que commencer. Vue du Laonnois, celle de Yannick Jadot aura une saveur toute particulière.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique europe écologie les verts région hauts-de-france élection présidentielle écologie environnement