René Dosière a passé au crible les rémunérations des cabinets ministériels du gouvernement Philippe

© René Dosière a scanné les rémunérations des cabinets ministériels du gouvernement d'Edouard Philippe.
© René Dosière a scanné les rémunérations des cabinets ministériels du gouvernement d'Edouard Philippe.

L'ancien député PS de l'Aisne René Dosière, s'est illustré dans le contrôle des dépenses de la présidence de la République et du gouvernement. Sa dernière publication concerne, les rémunérations des cabinets ministériels du gouvernement Edouard Philippe. 

Par Halima Najibi

Depuis 10 ans, l'Ex député de l'Aisne René Dosière, observe scrupuleusement, les dépenses de l'Etat. Sa dernière publication sur son blog concerne les rémunérations des cabinets ministériels du gouvernement d'Edouard Philippe. Une analyse publiée le 9 novembre dernier suite à la publication du document budgétaire des effectifs des cabinets ministériels rendue publique par les services du Premier ministre. Un document analysé par René Dosière et qui selon l'ancien député de l'Aisne réserve de nombreuses surprises, comme par exemple, des rémunérations choquantes, ou l'absence de femme dans certain cabinet ministériel.  

J’ai passé au scanner le document budgétaire (consacré aux « effectifs des cabinets ministériels ») afin de faire parler les chiffres.

Les découvertes ne manquent pas : deux ministres femmes n’emploient aucune femme dans leur cabinet ministériel, d’autres ministres disposent d’un personnel d’hôtellerie et de cuisine bien fourni. Dans douze ministères la rémunération des conseillers augmente à un rythme sans équivalent avec l’évolution salariale de la fonction publique, atteignant +28%, ce qui est scandaleux.
 

Le gouvernement d'Edouard Philippe coûte en personnel 120 millions d'euros

Selon l'observateur des dépenses de la République, il constate une progression modérée de la rémunération moyenne ( +1,4% pour un cabinet ministériel et une baisse de 0,7% pour un conseiller du Premier ministre), plutôt satisfaisante au regard de l’explosion (+20,5%) constatée l’an dernier, écrit l'ancien député. Mais cette constatation faite, René Dosière révèle sur son blog que :  

la rémunération moyenne d’un conseiller ministériel augmente dans 12 ministères dans des proportions choquantes voire scandaleuses compte tenu du contexte économique et financier de l’année 2018 et en particulier de l’évolution des rémunérations dans la fonction publique.

Côté rémunérations individuelles c’est le cabinet le plus dispendieux de la Vème République, au point que l’on peut estimer qu’un membre de cabinet sur trois perçoit une rémunération supérieure à celle de son ministre (9940 euros brut).
 

Seulement 46% de femmes 

Sur les 2366 personnes employées dans les cabinets ministériels (contre 2328 en 2017), la gente féminine représente que 46%. Et deux cabinets de ministres femmes ne comportent aucune femme constate l'ancien député.  

L’analyse par fonction, montre que la parité est loin d’être atteinte partout.

Déplore l'observateur des dépenses de la République. 

L'intégralité de l'analyse de René Dosière sur les rémunérations dans les cabinets ministériels est à lire sur son blog

Sur le même sujet

Les + Lus