• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un automobiliste poursuivi pour violences avec arme contre un gilet jaune à Saint-Quentin

Photo d'illustration. / © France 3
Photo d'illustration. / © France 3

L'automobiliste présumé faucheur sera jugé le 14 janvier.

Par MG avec AFP

Un homme d'une trentaine d'années, soupçonné d'avoir percuté un "gilet jaune" au rond-point Fayet de Saint-Quentin, devra répondre de violences avec arme, mise en danger de la vie d'autrui et délit de fuite.

Dimanche 18 novembre, au matin, un automobiliste avait forcé un barrage d'une centaine de "gilets jaunes" et percuté l'un d'entre eux, traîné sur le capot de la voiture sur une quinzaine de mètres. Le manifestant avait été blessé à la tête et avait eu quelques hématomes sur les bras et les jambes. Il est depuis sorti de l'hôpital.
 

Le conducteur nie les faits


La voiture s'était enfuie, mais les gendarmes avaient noté la plaque d'immatriculation. L'homme d'une trentaine d'années avait été identifié et placé en garde à vue mercredi.

Déféré devant le parquet vendredi, "il nie les faits", selon la procureure de la République de Saint-Quentin Laure Camus. Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire et comparaîtra le 14 janvier.

Depuis le début du mouvement protéiforme des "gilets jaunes" samedi, deux personnes sont décédées, 620 civils et 136 membres des forces de l'ordre ont été blessés, 879 personnes interpellées et 693 placées en garde à vue, selon un bilan donné jeudi par le ministère de l'Intérieur.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Quand un patron filmait ses employées dans une usine de textile des années 60

Les + Lus