Basket. Mathis Dossou-Yovo, l'homme fort du SQBB cette saison : "je ne me suis pas trompé en venant ici"

Publié le

Arrivé à l'été 2022 au Saint-Quentin Basket-ball, Mathis Dossou-Yovo est devenu un maillon essentiel des succès picards. Il pourrait mener le SQBB à l'élite du Basket-ball français.

Mathis Dossou-Yovo, 22 ans, se dit travailleur. Pourtant, le natif de Châteauroux n'a pas le profil du besogneux dénué de talent, au contraire, il se démarque par ses facilités ballon en main.

Arrivé à Saint-Quentin (Aisne) en juin 2022, le pivot s'affirme comme l'un des meilleurs joueurs de Pro B cette saison. Culminant à 2,05 mètres, Dossou-Yovo était à la recherche d'un club où il pouvait pleinement exprimer ses qualités : "Les ambitions du SQBB me correspondaient et j’ai besoin qu'on me donne des responsabilités, déclare le joueur saint-quentinois. Je ne me suis pas trompé en venant ici, Saint-Quentin a tout de suite été ma priorité"

Avant de fouler le parquet du Palais des Sports Pierre-Rate, Mathis Dossou-Yovou est passé par le pôle espoirs d'Orléans avant de rejoindre l'INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance sportive) de ses 14 à 17 ans. Puis Chalon-sur-Saône en Jeep Élite - devenu depuis Betclic Élite - où il dispute 30 matches dès la première année. Barré par les exigences de la première division, il gagne du temps de jeu, en prêt à Évreux et à Blois, où il fait valoir sa réputation d'étoile montante. Il se relance en Pro B et fait son trou dans un championnat qui fait la part belle aux jeunes Français. 

Mathis Dossou-Yovo raconte comment il a commencé le basket ©Clément Jean-Pierre / FTV

L'influence de Julien Mahé

"Avec le coach, ça s’est tout de suite très bien passé dès les premiers échanges". La présence sur le banc de Julien Mahé, élu meilleur coach de Pro B en 2020-2021 a pesé dans la balance. Profil de formateur, le technicien saint-quentinois est réputé pour amener les jeunes au plus haut niveau, à l’image d’Hugo Besson, "drafté" par les Pacers de l'Indiana et actuellement aux Metropolitans 92 (Levallois-Perret) aux côtés de la sensation du basket français, Victor Wembanyama. 

Les 2 mètres 18 d'envergure permettent à Mathis Dossou-Yovo d'être le meilleur rebondeur de Pro B et de posséder la meilleure évaluation du club, 21,4, après 13 journées. Il assure un quota de points minimum pour atteindre les 81 en moyenne par match du SQBB.

" C'est un profil atypique : il aime shooter de loin et finir de près, ce n’est pas fréquent. "

Éric Lecomte Préparateur physique du Saint-Quentin Basket-ball

Ses qualités sont plurielles comme l'explique Éric Lecomte, préparateur physique du Saint-Quentin Basket-ball : "C'est un profil atypique : il aime shooter de loin et finir de près, ce n’est pas fréquent. Il a un rapport taille-puissance assez intéressant, je suis sûr que ça lui permettra d’aller à la division d'au-dessus", s'imagine-t-il. 

Heureux à Saint-Quentin 

À Saint-Quentin, dans une "ville sympa, avec des gens bienveillants", où "le public est toujours à fond", Mathis Dossou-Yovou s'épanouit. Il peut compter sur William Pfister, son acolyte dans la raquette : "On arrive bien à se trouver, on est complémentaires, c'est du plaisir," s'enthousiasme le saint-quentinois depuis 2020.

De quoi prolonger la période dorée du SQBB ? "La saison est encore longue, tempère Dossou-Yovou, ancien capitaine des U18 français. On a envie de gagner le plus de matches possibles, de prendre les rencontres les unes après les autres, on verra ce qui va se passer".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité