La Saint-Patrick en vedette dans l'Aisne ce 17 mars : "c'est un prétexte mais ça donne envie de sortir"

Du vert partout, de la bière et des groupes de musique, c'est le cocktail gagnant de la Saint-Patrick. Ce vendredi dans l'Aisne, bars, restaurants, associations et municipalités sont nombreux à proposer des événements autour de la fête irlandaise. Une occasion d'animer, de faire du commerce et aussi pour le public de se changer les idées.

Il faut bien l'admettre, il faut chercher loin pour trouver des points communs entre l'Aisne et l'Irlande. Il en existe peut-être un. À La Capelle, dans le nord du département, on vénère toujours les reliques de sainte Grimonie, la fille du roi d'Irlande, vierge et martyre chrétienne décapitée au IVe siècle dans la commune. À part cette référence, on ne peut pas dire que la Saint-Patrick soit une tradition particulièrement locale. Pourtant, ce vendredi 17 mars, un vent irlandais va souffler sur le département où les événements se multiplient un peu partout à cette occasion. 

"Faire bouger les gens"

Soirée DJ à Vervins, concerts, animations en tout genre. Les bars, les restaurants, les associations, les municipalités et même des maisons de retraite se raccrochent désormais à cet événement. "Ça commence à être quelque chose. Tous les patrons de bar ont intérêt à le faire. Tous mes collègues à Laon font la Saint-Patrick, chacun à sa sauce", explique François Robin, gérant du bar Couleur café à Laon.

Pour l'occasion, l'établissement propose sur deux jours un événement particulier. Au programme, dégustation de whisky et de bières irlandaises, trois heures de concert : "reprises de chants irlandais, folk et du U2 bien sûr", précise le patron.

"C'est une occasion pour nous, dans une ville qui manque d'animation, de faire bouger les gens, de leur faire découvrir des choses". Un intérêt du public qui serait encore renforcé par le contexte social et international morose. "Les gens ont besoin d'oublier un peu. Si c'est par la Saint-Patrick tant mieux", estime François Robin

Les commerçants de Saint-Quentin voient grand

Un essor d'autant plus important cette année que la fête tombe un vendredi. L'idéal pour proposer une soirée. À Saint-Quentin, on a d'ailleurs décidé de voir grand pour l'occasion. Pour la deuxième fois, pas moins de trois jours de fête sont proposés par les commerçants du centre-ville.

Grand déballage, déambulation et concert événement sur la place de l'hôtel de ville. "On l'avait fait la première fois après le Covid. Cela avait bien pris", raconte, Hervé Halle, le vice-président des Boutiques de Saint-Quentin en charge de l'animation. "Cette fois, on a grandi, on a fait le double. On verra à la fin, mais l'an passé on avait eu 5 000 personnes".

Le responsable y voit une occasion intéressante pour le commerce. "Depuis des années, on faisait la fête du printemps, on s'est dit : en mars, il y a la Saint-Patrick, ça change. Pour les boutiques, la période n'est pas formidable, mais on trouve un nouvel élan dans tous les petits bistros. Depuis Noël, ils reprennent bien. Les gens dépensent peu, mais ils ont besoin de convivialité. On est dans une période difficile", explique l'organisateur.

Désormais, même de petites communes saisissent l'opportunité. À Saint-Christophe-à-Berry, à 20 km de Soissons, c'est la "fête de la bière" qui vire aussi au vert ce vendredi soir.

25 exposants sont attendus dans la commune dont de nombreux producteurs de bières du secteur et puis, bien sûr, il y aura un concert à 20h30. "On avait pensé jouer sur "Saint-Patrick-à-Berry", mais nous ne sommes pas allés au bout de l'idée", confie malicieusement Romain Moutonnet, un des organisateurs et conseiller municipal de la commune.

Pour lui, la Saint-Patrick constitue avant tout une occasion de proposer un événement. "Ça fonctionne pas mal. C'est un prétexte clairement, mais ça donne envie de sortir, c'est pas déconnant. La musique irlandaise ça sonne pas mal".

Pour cet amateur de bières, c'est d'abord l'opportunité de "passer un moment convivial" et peut-être aussi de répondre à une attente. "Après les années qu'on vient de passer, on essaie de faire des choses. Les gens se disent que certains font l'effort de faire des choses alors ils font l'effort de sortir". Ce vendredi 17 mars, il y en aura donc pour tous les goûts et l'unique couleur autorisée sera le vert.