• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Accident mortel sur la RN2 : le conducteur déféré au parquet de Soissons

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Le conducteur roulait à contresens quand son véhicule est entré en collision frontale avec une autre voiture vendredi soir. Selon les premiers éléments de l'enquête, il était en état d'ébriété et aurait cherché à contourner le blocage organisé par des gilets jaunes au rond-point de l'Archer. 

Par ML

L'accident s'était produit un peu avant 21h vendredi soir, sur la route nationale 2, au sud de Soissons. Le véhicule remontait la voie dans la direction Laon-Paris quand il a percuté une Mercedes qui circulait dans le bon sens au niveau de la commune de Belleu. Le choc, frontal, a entraîné la mort de la passagère de la Peugeot mise en cause. Son conducteur - l'époux de la victime -, ainsi que celui de l'autre voiture accidentée, ont été légèrement blessés. 
 

L'homme avait été placé en garde à vue dans la foulée. Selon Frédéric Trinh, procureur de la République de Soissons, il doit être présenté ce dimanche à un juge d'instruction. "Sa mise en examen sera requise des chefs d’infractions d’homicide involontaire et de blessures involontaires par conducteur avec les circonstances que ces faits sont aggravés par le manquement délibéré à une obligation de sécurité et par la conduite en état alcoolique", précise le communiqué du parquet. 
 

Une alcoolémie trois fois supérieure au seuil autorisé


En effet, selon les premiers éléments de l'enquête, le conducteur présentait ce soir-là une alcoolémie de 0,76 mg par litre d'air expiré, soit environ trois fois plus que la limite autorisée par la loi. Des cannettes de bière vides ont été retrouvées dans son véhicule, d'après le procureur. C'est dans ce contexte que l'homme aurait tenté d'éviter le blocage organisé par des gilets jaunes sur le rond-point de l'Archer.
 


"Il aurait ainsi contourné un camion pour emprunter la nationale 2 à contresens en direction de Laon et aurait roulé plus d’un kilomètre avant d’entrer en collision avec le véhicule Mercedes", précise le parquet. L'homme, un Soissonnais de 32 ans, présente un casier judiciaire vierge. Des analyses sanguines sont en cours. Elles doivent permettre de détecter une éventuelle consommation de drogue. 


 

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus