Aisne : les corps de deux personnes âgées retrouvés à leur domicile de Ciry-Salsogne plusieurs semaines après leur mort

Jeudi 11 juin, le fils des deux conjoints a découvert les corps de ses parents dont il était sans nouvelles depuis plusieurs semaines. 
 

Prévenu par un proche de l’état inhabituellement dégradé du jardin, le jeudi 12 juin, l’un des deux fils du couple, sans nouvelles depuis plusieurs semaines, s’était déplacé de Normandie car ses parents ne répondaient plus au téléphone. Il a découvert les deux corps sans vie. Lui reposait allongé sur le lit, elle était assise par terre.

Dans leur domicile aucune trace d’effraction, les volets clos, le portail bloqué de l’intérieur à l’aide de planches. « Au vu de l’état des deux corps, le décès remonterait à plusieurs semaines peut-être même deux mois selon les pompiers » précise Serge Kaniewsi, le maire de la commune.

« Peur d’être enlevée par des extra-terrestres »

A Ciry-Salsogne, petite commune de 973 habitants située dans le Soissonnais, peu de personnes connaissaient le couple pourtant installé depuis de longues années dasn le village. "Le mari âgé de 81 ans vivait sous l'influence de son épouse de 70 ans", précise le maire.


Les deux personnes décédées vivaient cloitrées dans un pavillon entouré d'un important jardin et protégé des regards indiscrets. Selon plusieurs témoignages, la femme souffrait "de troubles psychologiques assez sévères".

Le maire et un un autre habitant, ancien conseiller municipal, décrivent un couple enfermé en permanence dans leur domicile : "Dans leur rue, les trois-quarts des habitants ne les avaient jamais vus, ils vivaient reclus" affirme Serge Kaniewski. Un propos corroboré par plusieurs habitants qui parlent "d'une femme vivant dans l'angoisse d'être enlevée par des extra-terrestres".

Des décés sans causes extérieures

Le procureur de la République de Soissons a ordonné une autopsie qui devait être pratiquée à Saint-Quentin ce mardi 16 juin, ou mercredi 17 juin. Le procureur écarte formellement l'intervention d'un tiers qui aurait pu provoquer la mort des deux personnes. Rien pour l'instant ne permet non plus d'affirmer que le couple soit décédé de la Covid-19 pendant la période de confinement.

Le scénario le plus probable semble à ce stade être un décès du mari puis, dans les jours suivants, de son épouse. Une hypothèse que les résultats de l'autopsie devront confirmer.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers région hauts-de-france