Courir 100 km au Kenya : le défi humanitaire de Sébastien, responsable d'internat à Soissons

Sébastien Mention a créé une association de course à pied à Vailly-sur-Aisne qui compte aujourd'hui 30 adhérents / © Sébastien Mention
Sébastien Mention a créé une association de course à pied à Vailly-sur-Aisne qui compte aujourd'hui 30 adhérents / © Sébastien Mention

Avec deux amis coureurs de trail, Sébastien Mention, responsable d'internat au Lycée Saint-Rémy de Soissons, espère récolter assez de fonds pour participer à une course caritative au Kenya. Avec l'aide de trois étudiantes, il a lancé jeudi 9 janvier une cagnotte en ligne.  

Par Paul-Antoine Leclercq

Sébastien Mention est responsable d'internat au lycée Saint-Rémy de Soissons. Amateur de course à pied, il pratique cette discipline depuis 12 ans. Aujourd'hui, avec deux autres membres de l'association de course à pied qu'il a créée, il a un rêve : participer à une course caritative, au Kenya ! 

Lancé il y a cinq ans, le projet Kimbia Kenya permettra à Sébastien Mention d'allier sa "passion du sport avec [son] goût de l'humanitaire". Ancien bénévole aux Restos du Coeur, il s'était "éloigné de l'humanitaire par manque de temps", confie-t-il.  

A la rencontre des écoliers kényans 

Un parcours de 100 km réparti sur cinq étapes de 20 km chacune à travers les plateaux Kényans. "Le matin on fait la course. L'après-midi on s'arrête. On va à la rencontre de la population locale, on amène des fournitures aux enfants", raconte le traileur. L'action humanitaire est véritablement au coeur du projet de la course. "Toutes les étapes partent, traversent ou arrivent dans un école" peut-on lire sur le site de la course

 

Aidé par trois étudiantes 

Pour mener à bien son projet, Sébastien Mention peut compter sur le soutien de son lycée. Chloé Dhore, Léa Baudemont et Clara Zalewski, sont toutes les trois en première année de BTS Communication au lycée Saint-Rémy. Attirées par le projet, elles ont tenu à aider leur responsable d'internat à réaliser son rêve. "L'humanitaire, c'est quelque chose qui me tient à coeur, explique Chloé Dhore. M. Mention nous a embarquées là-dedans et maintenant on fait tout pour qu'il puisse partir ! Et puis, ça nous fait un bon exercice", rajoute-t-elle, tout en regrettant que le projet n'ait pas pu être inscrit dans le cadre scolaire. 

Une cagnotte en ligne 

Pour pouvoir partir, Sébastien Mention a besoin d'argent : 7000 euros au total. "2500 euros par personnes pour l'inscription et les frais de transport, de voyage et d'hébergement. Une partie sera aussi allouée à l'achat de fournitures scolaires pour les enfants", détaille-t-il. "Hier soir [jeudi 9 janvier, NDLR], nous avons lancé une cagnotte en ligne", explique Chloé.  Les trois sportifs espèrent pouvoir concourir à l'édition de février 2021.
 

"Aller rencontrer des écoliers au Kenya, c'est intéressant pour moi qui travaille dans le milieux scolaire, résume-t-il. On est actuellement en train d'en discuter, mais pourquoi pas organiser un partenariat entre le lycée Saint-Rémy et une école au Kenya". 

Sur le même sujet

Les + Lus