La ville de Soissons souhaiterait racheter un portrait de Clovis datant du XVIIe siècle : "C'est un trésor pour les Soissonnais sans aucun doute"

Publié le

La municipalité de Soissons aimerait acheter un tableau de Clovis datant du XVIIe siècle, une figure historique pour la ville. Une souscription publique a été lancée, le tableau est actuellement exposé en mairie pour une semaine.

Clovis de retour à Soissons ? Cela pourrait bientôt être le cas, la mairie souhaite racheter un portrait du roi des Francs qui daterait de 1625. Le tableau est l'œuvre d'un peintre italien, Orazio Riminaldi.

L'œuvre appartient depuis 2011 à la galerie Sarti, située à Paris, qui s'est décidée à la vendre depuis peu.

Un symbole pour la ville

Sur ce portrait, on voit Clovis, couronne sur la tête et main appuyée sur sa reconnaissable francisque, une petite hache de guerre utilisée par les guerriers francs. Et au premier plan trône un vase. Celui-là même qui a participé à le rendre célèbre et qui a donné naissance au mythe historique.

"Ce visage est captivant, il montre la figure d'un monarque triomphant. Il symbolise la création d'un nouveau royaume à Soissons. On a vraiment l'impression qu'il est dans la réflexion, plus sage que combattant", décrit Christophe Brouard, directeur des musées de Soissons.

Clovis représente un personnage illustre de l'histoire locale. Les représentations du visage de ce dernier ne sont pas si courantes, ce qui fait de cette œuvre une pièce assez remarquable.

"Les tableaux existants représentent le vase de Soissons, sa naissance, la bataille de Tolbiac, mais pas sa personne à proprement parler"

Christophe Brouard

directeur des musées de Soissons

Une arrivée royale

Le tableau est exposé dans la mairie de Soissons depuis mercredi 23 novembre. Il est arrivé emballé dans une lourde caisse en bois, protégée par de la mousse et de nombreux emballages.

"Il y a toute une gestuelle à adopter pour pouvoir le porter de la meilleure façon possible. C'est un trésor pour les Soissonnais sans aucun doute", explique Nadir Aoua, l'adjoint du patrimoine de la ville. Le premier roi des Francs nécessite toutes les précautions.

La caisse a été délicatement dévissée et le tableau a été accroché dans l'une des salles de l'hôtel de ville. Il a été prêté par la galerie pour être exposé durant une semaine.

Souscription publique

Son prix a été fixé à 225 000 euros. La municipalité, qui cherche à racheter l'œuvre, compte sur la générosité de ses habitants. Une souscription a été lancée sur le site Dartagnans.

"S'il y a un endroit où doit se trouver l'effigie de Clovis, c'est bien à Soissons !"

Alain Crémont

Maire de Soissons

Plusieurs contributeurs ont annoncé participer au rachat de l'œuvre : "L'État a annoncé contribuer à hauteur de 100 000 euros, la commune de Soissons va aussi participer ainsi que la fondation luxembourgeoise La Marck. On compte aussi sur la mobilisation des Soissonnais", atteste Alain Crémont.

La souscription est ouverte jusqu’au 31 décembre. Si tout va bien le roi Clovis pourrait rejoindre le musée de Soissons l’année prochaine.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité