Soissons : 3 personnes en garde à vue après l'agression au couteau d'un jeune homme en centre-ville

Un jeune poignardé à Soissons, la police et les secours sont sur place. / © FTV/Rémi Vivenot
Un jeune poignardé à Soissons, la police et les secours sont sur place. / © FTV/Rémi Vivenot

Moins de 24 heures après qu'un jeune homme a été poignardé en centre-ville de Soissons, 3 personnes ont été placées en garde à vue mercredi 12 février. La victime, un Soissonnais de 21 ans, est toujours entre la vie et la mort.
 

Par Pierre-André Delbecq

L'enquête avance dans l'affaire du jeune homme poignardé ce mardi soir en centre-ville de Soissons. Les policiers ont procédé mercredi 12 février à trois interpellations, une le matin et deux l'après-midi. Les trois individus ont aussitôt été placés en garde à vue dans les locaux du commissariat de Soissons.

Selon nos informations, aucun des trois hommes ne reconnait pour le moment être l'auteur du coup de couteau et les enquêteurs poursuivent leurs investigations à la recherche d'un quatrième individu identifié.
 

Pronoctic vital engagé


L'état de santé de la victime, un jeune Soissonnais de 21 ans, est stationnaire mais toujours préoccupant. Opéré en urgence hier soir, il est toujours ce mercredi soir entre la vie et la mort.

Pour rappel, les faits ont eu lieu ce mardi vers 18h, en pleine rue et à quelques mètres de la Grand-Place de Soissons, un endroit très fréquenté en cette fin d'après-midi. Chaque jour, les élèves du collège Saint-Just et du Lycée Gérard de Nerval s'y regroupent après les cours pour prendre leurs bus scolaires. 
 

Le jeune homme a reçu un coup de couteau dans le bas-ventre, alors qu'elle venait de s'interposer entre son "petit" frère (lui aussi majeur) et un groupe d'individus qui l'avait violemment pris à partie. 

Si les raisons de l'agression restent encore floues, il semblerait que ce soit un "banal mauvais regard du jeune frère de la victime" qui a déclenché les hostilités lundi. Le lendemain (hier), pour se venger, plusieurs individus auraient voulu s'en prendre à lui alors qu'il se trouvait sur la Grand-Place. Apeuré, il aurait appelé son "grand" frère à l'aide qui, voulant s'interposer, aurait alors pris le coup de couteau dans le bas-ventre.
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus