Une bière de l'Aisne élue meilleure bière brune du monde : "cela permet d'avoir un rayonnement mondial pour quelqu’un qui est tout petit"

Une petite brasserie de l'Aisne, à Vendhuile, a été récompensée à l'international. Sa bière brune a été sacrée meilleure bière du monde, dans sa catégorie, par le jury international des World Beer Awards. Une reconnaissance pour cette brasserie artisanale qui peut envisager un développement important.

Une bière de l’Aisne sous les feux des projecteurs de la scène internationale. "La Vandale" a été élue meilleure bière du monde, dans la catégorie brune, Altbier, c’est-à-dire bière à l’ancienne. David Pineda, responsable de la brasserie de l’Escault, décrit cette dernière comme "fruitée, pas très forte, faiblement colorée, arôme de pruneaux, accessible à tout public".

La production made in Aisne a reçu son titre, début septembre, par le jury des World Beer Awards, distribuant des médailles parmi une sélection internationale de bières. Forcément, c'est une très grande fierté pour son créateur. "C'est quand même un prix assez convoité qui va permettre de donner de la visibilité à l'entreprise. J'espère pouvoir me développer et donc produire davantage, trouver des partenaires et pourquoi pas créer de l'emploi."

Une bière étroitement liée à l'histoire locale

Le producteur souligne le lien entre sa bière et l’histoire du lieu où elle est fabriquée. Pour lui, cette récompense met en valeur le territoire Vendhuile, terre brassicole il y a un siècle. "C’est une bière trois céréales : orge, épeautre, avoine, orientée bière d’abbaye. Je me suis inspiré de l’abbaye du Mont-Saint-Martin, la source de l’Escault, à trois quatre kilomètres de Vendhuile [...] Comme j’aime l’histoire, c’était évident d’essayer de reproduire une bière d’abbaye."

Pour arriver à cette recette gagnante, David Pineda s’est installé dans sa brasserie, à Vendhuile, en 2017. La bière brune est l'une de ses dernières inventions. Il explique ne pas avoir eu à chercher longtemps pour arriver au résultat final. "À partir d’un moment, vous savez où vous allez, donc vous savez exactement la fourchette de grains, de houblons, vous savez comment ça va réagir. Je savais très bien que j’allais avoir un bon produit."

Le brasseur avait déjà reçu différents prix. C'est en multipliant les récompenses que David Pineda a choisi de faire connaître sa marque et se démarquer de la concurrence très importante. "C'est un prix qui permet d'avoir un rayonnement mondial pour quelqu’un qui est tout petit, au niveau local […] J’ai déjà des commandes sur la brune au niveau de la France. Ça va permettre d'améliorer donc les ventes."

Se développer, en ne laissant rien au hasard

Il ajoute d'un ton déterminé, "je suis seul à travailler, mais après ce n’est pas un problème. S'il faut se développer, on pousse les murs, on achète des cuves."

Désormais, David Pineda va devoir produire en quantité suffisante afin d'honorer les demandes qui affluent. Mais, il entend avant tout préserver l'esprit artisanal de ses fabrications, en ne laissant rien au hasard. "Il y a du sens, que ce soit dans l’étiquette, dans le nom de la marque, dans le choix des ingrédients et le pourquoi de faire cette bière", appuie-t-il.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité