Allaitement en public : une photo pour casser le tabou

Dimanche 17 septembre 2023, des familles vont prendre la pose à Château-Thierry, dans le but de briser le tabou sur l’allaitement dans les lieux publics. Cette rencontre a lieu dans le cadre d’un mouvement national #JAIFAIMJEMANGE, lancé en 2021 par une photographe bordelaise.

"Nourrir son enfant comme on peut, comme on veut", en public. C’est ainsi que la Picarde Johanna Simon décrit le message porté par le mouvement #JAIFAIMJEMANGE. Ce dernier va donner lieu à une rencontre, dimanche 17 septembre 2023, à 16 heures, au jardin des Petits Prés, à Château-Thierry, organisée par la photographe indépendante.

Le mouvement a été initié par une homologue bordelaise, Ana Kï, il y a deux ans. Depuis, elle invite tous les photographes de France à participer et à organiser des rencontres dans les villes du pays. Johanna Simon résume : "Il y a encore beaucoup de tabous qui persistent autour de l'allaitement maternel”.

“Un enfant allaité, un enfant au biberon et un enfant à la petite cuillère. Si on a ces trois modes de nutrition, on a réussi."

Johanna Simon - Photographe indépendante

Cette rencontre est donc l’occasion de briser “toutes les mauvaises injonctions” sur le fait d’allaiter dans un lieu public. Pour soutenir ce mouvement, les familles sont invitées à venir avec un enfant, “qu’il soit allaité ou pas”, précise la photographe.

Le but est de prendre une photo dans laquelle sont présents au minimum “un enfant allaité, un enfant au biberon et un enfant à la petite cuillère. Si on a ces trois modes de nutrition, on a réussi." L’idée est donc de soutenir l’allaitement dans un lieu public, en montrant sa légitimité au même titre que les autres pratiques. En somme, “c’est une espèce de grand goûter collectif”, à l'issue duquel une photo collective est prise, afin d’immortaliser la rencontre sur le site internet du mouvement

Johanna Simon a décidé d'organiser la rencontre, après avoir pris connaissance du mouvement grâce une cliente travaillant à la maternité de château-Thierry : Myriam Hocquigny Ibanez, sophrologue et accompagnante périnatale de la maternité. “Elle m'a donné l'idée de cet événement et on a coorganisé ensemble. Pour initier le mouvement sur une ville, il faut être photographe indépendant. Donc en gros, j'ai pris les rênes”, raconte-elle.

Plus qu'une photo, une rencontre avec des professionnels de santé

Par ailleurs, Johanna Simon a décidé d’aller plus loin que la photo collective, afin de créer une rencontre entre six professionnelles de santé et les familles. “Parmi elles, il y a une experte en lactation. On a des sophrologues, des accompagnantes périnatales. On est vraiment axé sur la vie de jeunes parents et des problèmes qui peuvent être liés à la parentalité et aux jeunes enfants.” 

Ce dimanche, 18 familles sont attendues au niveau du kiosque du jardin de Petits-Près, à 16 heures. La séance est ouverte à toutes celles souhaitant participer à la rencontre. Il sera demandé une inscription pour les droits d'image.

Comme veut le mouvement, la rencontre se fait dans un lieu public pour être visible. Johanna Simon a d’ailleurs tout prévu. “J'ai créé des petits éventails, des petites choses qui vont pouvoir être utilisées par les familles au moment de la photo de groupe.”  

À travers l’objectif, le mouvement porte son message en diffusant des portraits collectifs qui se multiplient.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité