Alcool, portable, vitesse : comment réduire les accidents de la route dans les Hauts-de-France ?

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

La région Hauts-de-France est la 5ème en nombre d'accidents mortels. Les causes restent les mêmes : vitesse, alcool, téléphone portable et ce malgré les efforts de prévention.

Par France 3 Picardie / ML

Un père et sa fille de 12 ans blessés gravement le 30 avril sur la D6. Deux enfants tués le 14 septembre sur la D945. Cinq morts, dont un bébé de six mois, le 6 mai sur la D928.  Déjà plus de 200 personnes ont péri depuis le début de l'année sur les routes de la région. Le département de l'Oise est celui qui a compté le plus de victimes entre janvier et septembre : 51 drames. Les chiffres de l'accidentalité en France, malgré les efforts de prévention, ne diminuent pas ces dernières années. 

Parmi les facteurs accidentogènes, le téléphone portable est un nouveau fléau de la route. Dans l'Aisne, cette infraction a augmenté de 40% en 2017. Il côtoie l'alcool, responsable d'un tiers des accidents mortels, les incivilités et la fatigue.

Mais la principale cause des accidents reste la vitesse, notamment sur les routes limitées à 90 km/h. Les départementales ne laissent aucune chance aux conducteurs distraits. C'est là qu'ont lieu les collisions frontales et les sorties de route. Pour lutter contre les conduites imprudentes, le département de l'Oise a investi 750 000 euros l'année dernière pour adapter la D137. 


► Dossier de Delphine Dubourg, Leila Zellouma, Franck Blancquart et Nathalie Perrin
Accidents et solu sur les routes des Hauts-de-France
Avec le capitaine Marc Lesquir, commandant de l'EDSR de l'Aisne, Marc Longobardi, drection régionale Prévention Routière Oise - Val-d'Oise - Yvelines, Vincent Hulot, directeur général adjoint à l'aménagement et à la mobilité / Reportage de Delphine Dubourg, Leila Zellouma, Franck Blancquart et Nathalie Perrin - France 3 Picardie

 

Sur le même sujet

Témoignage du père d'un patient de l'hôpital Pinel

Près de chez vous

Les + Lus