Argent, patrimoine, voiture de luxe, et s’il suffisait d’être joyeux pour trouver le bonheur ?

Publié le
Écrit par Christine Defurne
Le premier Sommet de la Joie, gratuit et en ligne se déroule du 31 mai au 6 juin, à l'initiative de Carine Even Salmon-Legagneur
Le premier Sommet de la Joie, gratuit et en ligne se déroule du 31 mai au 6 juin, à l'initiative de Carine Even Salmon-Legagneur © Caju Gomes / Bruce Mars

Qu’est-ce qui nous rend heureux ? Avoir de l’argent, consommer toujours plus ou la crise sanitaire a-t-elle revu les critères de réussite ? Carine Even Salmon-Legagneur spécialisée en gestion du stress en est convaincue. Elle lance le 1er Sommet de la Joie et s'associe au Café Joyeux.

Consommer, nous en avons pourtant tous et toutes, été privés pendant cette période de confinement. L’essentiel de nos achats ayant été limités, pour reprendre les termes de cette crise sanitaire, aux biens essentiels. Un bien, un mal ? En avons-nous été plus malheureux ?

Et si cette crise sanitaire nous avait permis de réfléchir à ce qui nous rend véritablement heureux, à ce qui fondamentalement nous fait du bien.

Forte de cette réflexion, Carine Even Salmon-Legagneur, Coach et formatrice, spécialisée en gestion du stress et des conflits, a eu l’idée de créer le 1er Sommet de la Joie, qui se déroulera sur le net, du 31 mai au 6 juin prochain. Un projet solidaire, porté par une conviction évidente, celle que la joie est possible.

Quand le confinement donne naissance à de beaux projets

Ancienne marcquoise, expatriée aujourd’hui à Madrid, Carine Even Salmon-Legagneur, reconnait que l’idée lui est venue en pleine période de confinement, un matin de décembre, où elle entamait son planning quotidien dans un contexte peuplé d’incertitudes

"Je me suis dit que la vie n’était pas que ça, qu’il y avait plus ou plutôt qu’une journée chargée pouvait aussi amener des moments de joie".

Dès lors, son quotidien pandémique allait être rythmé par son investissement dans cette belle aventure : soutenir chacun d’entre nous, en nous apportant "des bulles de joie" et, ainsi éclairer notre vie quotidienne.

Comment percevoir "ces bulles de joie" ?

Durant le confinement, notre coach prend conscience dans son entourage, du nombre important de personnes en difficulté morale. Consciente que la situation est sans doute plus difficile pour certains, en raison de problèmes de santé, problèmes financiers, elle sait aussi que certains critères objectifs empêchant, peuvent nous miner. Et particulièrement pendant cette crise sanitaire, où beaucoup se sont plaints, du télétravail, de l’école à la maison, ou encore de l’isolement, alors que matériellement, ils ne manquaient de rien.

Il est important de prendre conscience, qu’être heureux est un état d’esprit, une démarche.

Carine Even Salmon-Legagneur

Ces "bulles de joie" comme les appelle Carine Even Salmon-Legagneur, ce sont ces choses simples dont on n’a plus forcément conscience, car inscrites depuis toujours dans notre quotidien, comme le fait, tout simplement, de se lever le matin et de pouvoir respirer, marcher, d’aller acheter et sentir l’odeur du pain frais, d’avoir de quoi se nourrir. "Il est important de prendre conscience, qu’être heureux est un état d’esprit, une démarche."

Et c’est bien l’objectif de ce 1er Sommet de la Joie, nous aider à nous (re) connecter à notre joie intérieure. Comment ? Grâce à un programme de 24 conférences et ateliers inédits et gratuits, dont 6 bulles de pleine conscience. "Chaque matin, vous recevrez dans votre mail, la liste des interventions du jour à regarder librement pendant 24 heures, ainsi qu’une séance de méditation de 5 minutes."

Des intervenants internationaux

Ces conférence seront menées par 21 experts mondiaux, provenant d’horizons différents et animés par la même aspiration : cultiver sa joie au quotidien. A titre bénévoles, ils interviendront et animeront les conférences et ateliers afin de partager leurs histoires, leurs expériences, leurs enseignements, leurs conseils pour tenter de nous mener vers "la joie de vivre au quotidien".

"Des conférences durant lesquelles on vous parlera de joie, d’optimisme, de connexion, de cerveau, de méditation, de rigologie, de streching clownesque et bien d’autres choses encore." Autant d’outils a priori pour vous aider à trouver votre propre chemin vers le bonheur.

Le Photographe, David Ken vous montrera à quel point le rire protège la vie : "le rire c’est mettre le médecin qui est en vous au travail. Le rire, c’est 30% de risques en moins de déclarer un cancer." David Ken est également l’auteur du LOL Project, une immense galerie de portraits sur l’instant magique du "lâcher-prise"!

Des outils également, pour nous aider à prendre conscience de nos obstacles personnels sur le chemin de la joie, parmi lesquels comme le souligne le psychiatre-psychothérapeute Christophe Massin, notre ego : "l’enfer véritable c’est mon ego, la comparaison et le jugement sont une source de nuisance majeure qui peut détruire instantanément la joie".

Or pour la coach business Anne-Valérie Rocourt, "La joie nous aide à construire un réservoir de résilience". Un réservoir que l’on décide ou non de remplir. Comme aime, le rappeler Carine Even Salmon-Legagneur, le bonheur, la joie, c’est aussi un choix personnel. Ce sommet se propose de nous aider à l’atteindre en nous donnant différentes clés, car "toutes les serrures ne s’ouvrent pas avec les mêmes clés".

Un projet solidaire à double titre

100% digitale et gratuite, la première édition du Sommet de la Joie a une double vocation solidaire. En plus d’être un sommet pour apporter du bien être au plus grand nombre, cette première édition a choisi de s’engager aux côtés de Café Joyeux, la première famille de cafés-restaurants solidaires fondée par Yann et Lydwine Bucaille-Lanrezac qui emploient et forment des personnes en situation de handicap mental et cognitif.

Comme l’explique Carine Even Salmon-Legagneur : "au-delà du 6 juin, pour revoir l’intégralité des conférences, 3 packs payants seront proposés pour lesquels la totalité des bénéfices sera reversée au profit de Café Joyeux".

Yann Bucaille qui a soutenu le Sommet de la Joie dès ses prémices, interviendra par ailleurs, pour témoigner de son parcours et de son aventure solidaire : "à travers le concept des cafés joyeux, nous voulons rendre le handicap visible et favoriser la rencontre, en proposant du travail, en milieu ordinaire, à des personnes éloignées de l’emploi. Tous nos futurs « équipiers joyeux » sont recrutés et formés, par des éducateurs spécialisés et des spécialistes en RH, management, et cuisine, pour occuper différents métiers de la restauration : accueil, caisse, cuisine, service en salle".

Un concept extraordinaire, pour une entreprise au final, ordinaire. En devenant employé "ordinaire" de ces cafés joyeux, ces "équipiers joyeux" reprennent en effet confiance. Une belle façon de les intégrer pleinement, qui fait également la joie de leur famille : "quel bonheur de voir chaque matin, Nicolas, heureux d’aller au travail, [...], et si fier d’être utile !"

Un concept qui nous réjouira nous aussi,  bientôt dans la métropole, puisqu’après Rennes, Paris, Bordeaux, Lyon et Marseille, Lille devrait à l’automne prochain accueillir un Café Joyeux, à deux pas de la Grand Place.

La joie est dans tout, il suffit simplement de savoir l’extraire.

Confucius

A quelques jours de ce 1er Sommet de la Joie, qui se déroulera du 31 mai au 6 juin prochain plus de 1800 participants ont déjà été comptabilisés, une preuve surement que nous sommes tous et toutes en quête de bonheur.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.