Cet article date de plus de 4 ans

Atelier d'écriture à Saint-Quentin : libérer la parole après les attentats

Des mots pour réfléchir au vivre-ensemble... L'association départementale de sauvegarde de l'enfant et de l'adulte de Saint-Quentin a organisé des ateliers d'écriture sur le thème du vivre ensemble, avec des jeunes du quartier Europe. Objectif : libérer la parole après les attentats.
Un reportage d'Hélène Renaux, Julien Guery et Nathalie Perrin ; avec Ahmed Erritouni, alias "Bled'art", rappeur ; Moussa Ba, rappeur ; Farida Aït Braham, bénévole pour le projet "vivre-ensemble" (ADSEA)
Ahmed écrit comme il respire. Ce Marocain habitant Saint Quentin depuis neuf ans, partage ses réflexions sur la mixité ou encore la différence, par la poésie orale. Aujourd'hui, l'artiste promène sa plume dans ce spectacle de slam… Plusieurs jeunes du quartier confrontent leur texte au public, avec parfois, le stress du débutant. 

Depuis deux jours, cette association anime débats, spectacles et ateliers d'écriture pour libérer la parole après les attentats… Objectif, réfléchir au thème du vivre-ensemble.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature culture livres art attentat faits divers terrorisme