Attentats : un journal anglais accusé d'avoir payé 50 000 euros une vidéo de la fusillade

Cette vidéo des attaques terroristes a été acquise au prix fort par le Daily Mail. / © Capture d'écran Daily Mail
Cette vidéo des attaques terroristes a été acquise au prix fort par le Daily Mail. / © Capture d'écran Daily Mail

L'émission de Canal + "Le Petit Journal" accuse le Daily Mail d'avoir versé 50 000 euros au patron du restaurant parisien la Casa Nostra pour obtenir des images de vidéo-surveillance de la fusillade.

Par @f3nord

Ces images ont été diffusées jeudi dernier par le Daily Mail et ont fait depuis le tour du monde. Nous les avons nous-mêmes relayées sur nos antennes et sur notre site. Elles proviennent du système de vidéo-surveillance de la Casa Nostra​, un restaurant parisien de la rue de la Fontaine-au-Roi, pris pour cible par les terroristes lors des attentats du vendredi 13 novembre. On y voit les vitres de l'établissement voler en éclat et des clients s'abriter pour échapper aux balles. On y aperçoit même l'un des terroristes, armé d'une kalachnikov, qui met en joue une femme à l'extérieur avant de s'enfuir. Elle a eu miraculeusement la vie sauve.

Des enchères conclues à 50 000 euros

Lundi, l'émission de Canal + "Le Petit Journal" a dévoilé comment ce quotidien britannique est parvenu à se procurer ces images de vidéo-surveillance. Un journaliste indépendant, Djaffer Ait Aoudia​, explique avoir assisté, le lendemain des attentats, à des négociations entre des journalistes du Daily Mail et le propriétaire de la Casa Nostra, dont il était venu écrire le portrait. Il les a filmées en caméra cachée.
Petit Journal Video attentats
Le Petit Journal (Canal +) du 23 novembre 2015.

Pour donner au quotidien l'exclusivité de ces images, le restaurateur aurait fait monter les enchères. Selon Djaffer Ait Aoudia, elles auraient débuté à 12 000 euros et se seraient conclues à 50 000 euros. Le tout versé en espèces. D'après Djaffer Ait Aoudia, la police avait crypté ces images sur le disque dur où elles étaient stockées, mais le patron de la Casa Nostra aurait fait appel à un ami "hacker" pour les décoder afin que le Daily Mail puisse les diffuser. Le disque dur aurait été ensuite détruit pour garantir au journal l'exclusivité de cette acquisition au prix fort.

Yann Barthès, l'animateur du Petit Journal, a expliqué avoir contacté le journal et le restaurateur qui n'ont pas souhaité faire de commentaire. 

Sur le même sujet

Les + Lus