Aurélien Verhassel, leader de Génération Identitaire Nord, condamné pour violences

Aurélien Verhassel, leader de Génération Identitaire Nord, mouvement d'extrême-droite, a été condamné ce mardi par le tribunal de Lille.
Aurélien Verhassel, leader de Génération identitaire dans le Nord
Aurélien Verhassel, leader de Génération identitaire dans le Nord © MAXPPP
L'affaire remonte au 12 juillet 2015. Ce jour-là, Ouassim et Zakaria mangent une pizza à Lille. Ils sont pris à partie par Aurélien Verhassel et Sébastien V., qu'ils ne connaissent pas. Le leader de Génération Identitaire lance : « Arrête de manger ! T’es assez gros comme ça ! ». Réponse des jeunes attablés : « Niquez vos mères ». Début de la bagarre qui finit en sang.

« On ne les a pas cherchés, raconte Zakari à l'audience selon des propos rapportés par la journaliste Sheerazad Chekaik. J’ai répondu à sa remarque. Il a frappé mon pote en premier. Dès que j’ai eu un coup, je suis tombé. J’ai essayé de me relever, j’ai pas réussi. On s’est fait enchaîner au sol. »

Aurélien Verhassel, déjà plusieurs fois condamné pour violences, a été reconnu coupable de violences ayant entrainé une incapacité temporaire de travail (ITT) de moins de huit jours sur Zakari. Et de violences ayant entrainé aucune ITT sur Wassim.
 

Appel


Il a été condamné à cinq mois de prison ferme (sans mandat de dépôt) et plusieurs amendes pour préjudice moral concernant l’une des victimes et port d’arme (un poing américain non utilisé). Son ami a été relaxé au bénéfice du doute pour les violences.

Aurélien Verhassel a dénoncé, selon La Voix du Nord, des magistrats «  ultrapolitisés  » et indique qu'il va faire appel. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique justice société