En Baie de Somme, un tract du RN provoque la colère d’une association anti-éolienne

A l'approche d'une consultation citoyenne organisée à Bourseville dans la Somme, sur la construction d'un parc éolien, le Rassemblement National a apporté son soutien au maire de la commune. Une prise de position qui passe mal à la fois pour le maire, mais aussi pour une association anti-éolienne. 

La commune de Bourseville en Baie de Somme réfléchit à installer un parc éolien
La commune de Bourseville en Baie de Somme réfléchit à installer un parc éolien © FTV

"Nous ne voulons pas qu’un parti politique s’empare de notre cause ! Et encore moins le Rassemblement National", s’indigne Guy de Boiville, président de l’association des Amis & Voisins de la Baie de Somme.

Jeudi 6 mai, il découvre dans boîte aux lettres un tract du Rassemblement National. Au dos, il voit inscrit : "Soutien au maire de Bourseville qui organise un référendum sur les éoliennes".

Le tract du Rassemblement National en soutien au maire de Bourseville
Le tract du Rassemblement National en soutien au maire de Bourseville © Guy de Boiville

Ce n’est pas que Guy de Boiville soit pro-éolienne, au contraire. Son association créée en 2013 milite contre l’installation d’éoliennes en Baie de Somme. Mais le président compte "préserver le caractère apolitique" de son association.

Un avis partagé par Yannick Caux, maire de Bourseville : "Je suis opposé à la récupération politique de ce projet".

"Pour une fois je suis d’accord avec le maire", s’amuse Guy de Boiville. La construction d’un parc éolien est en projet dans cette petite commune de la Baie de Somme. Un projet auquel l’association des amis & voisins de la Baie de Somme est farouchement opposé. "On voit la mer de chez nous et là il y aurait un rideau d’éolienne ? On n’en veut pas", peste le président de l’association.

Une consultation citoyenne prévue en juin

Alors face à la colère de certains habitants, le maire de la commune a décidé d’organiser une consultation citoyenne du 7 au 12 juin. "Là aussi, il y a une erreur dans le flyer du RN, regrette Yannick Caux. Ce n’est pas un référendum. Le résultat ne sera qu’un avis consultatif. Ensuite, c’est la préfète qui prendra sa décision".

De son côté, Yannick Caux est mitigé. "Je me consièdre comme neutre. Je sais que ces éoliennes permettraient de faire rentrer de l’argent pour la commune. Mais il y aussi les à côtés : les nuisances sonores et visuelles notamment… C’est pour ça aussi que je laisse les habitants de Bourseville décider".

"J’ai envoyé un mail au RN pour mettre les choses au clair, nous confie-t-il au téléphone. Pour le moment, je n’ai pas eu de réponse… " Contactés par nos soins, les auteurs de ce tract ne nous ont également pas ecnore répondu.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de somme nature parcs et régions naturelles éolien énergie environnement