Le barreau SNCF Creil-Roissy les élus toujours à l’affût

© Sénat
© Sénat

Ce mardi dans le cadre des questions au gouvernement, le sénateur communiste de l'Oise Jean-Pierre Bosino s'inquiète l'avancement du projet de la liaison ferroviaire Creil-Roissy. Il a interpellé le ministre des Transports Alain Vidalies. 

Par Halima Najibi

La création d'une liaison ferroviaire grande vitessse entre Creil et Roissy est à l'étude depuis le début des années1990. Des milliers d'Isariens travaillent dans la zone aéroportuaire de Roissy. Cette liaison leur permettrait d'éviter de transiter par Paris ou de prendre leur voiture. Le sénateur de l'Oise Jean-Pierre Bosino a interpellé le ministre des Transports sur l'avancement de ce projet.

Quel est l'état d'avancement du projet de liaison Creil – Roissy ? Face au développement toujours croissant du pôle de Roissy c'est une question récurrente posée par les élus picards au ministre des Transports.

La dernière en date est celle de Jean-Pierre Bosino Sénateur communiste de l'Oise. 

Selon l'élu, ce projet joue à l'Arlésienne depuis plusieurs années. Les enjeux de ce barreau sont grands. Les Picards qui travaillent à Roissy sont obligés d'umprunter l'Autoroute A1, qui est saturée ou de redescendre vers la gare du nord et de prendre le RER B. Cette liaison leur permettrait de relier Creil à Roissy en 22 minutes. Mais pour le sénateur de l'Oise des questions restent en suspens. Si le projet voit le jour avec quel calendrier ? La déclaration d'utilité publique interviendra-t-elle en 2017 ou en 2018 ? La mise en service est prévue en 2020 ou en 2022 ? Est-ce que la liaison pourra être utilisée indifféremment par des TER et des TGV et pour quel coût Total ? Et avec quel financement ?

Le ministre des Transports Alain Vidalies a affirmé que les conditions étaient réunies pour que le lancement des travaux puissent intervenir d'ici 2020, il a affirmer l'engagement du gouvernement pour ce projet. L'enquête publique serait programmée d'ici 2018. 

Mais la réponse du ministre n'a pas vraiment satisfait le sénateur de l'Oise qui reste sur sa faim, et qui se dit inquiet sur la réalisation de cette liaison.


POUR VOIR OU REVOIR LA VIDEO CLIQUEZ ICI 

Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus