Belgique : la circulation des véhicules diesel à Bruxelles sera davantage restreinte à partir du 1er janvier

A partir du 1er janvier, les véhicules diesel de la norme Euro 3 seront interdits d’accès dans la Zone de Basses Emissions qui concerne tout le territoire de la région de Bruxelles-Capitale.

La circulation des véhicules diesel de plus en plus restreinte à Bruxelles.
La circulation des véhicules diesel de plus en plus restreinte à Bruxelles. © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Si vous possédez un véhicule diesel répondant à la norme Euro 3, vous ne pourrez bientôt plus circuler à Bruxelles, ni dans les communes voisines, incluses dans la Zone de Basses Emissions (Low Emission Zone - LEZ) mise en place l'an dernier.

"A partir du 1er janvier, les véhicules diesel de la norme Euro 3 seront à leur tour interdits d’accès sur tout le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale", rappelle Bruxelles Environnement dans un communiqué. "Créée en 2018, la Zone de Basses Emissions de Bruxelles (Low Emission Zone - LEZ) a déjà fait ses preuves en réduisant les émissions des polluants nocifs pour la santé, comme le black carbon, les oxydes d’azote ou les particules fines."
 

Voir en plein écran


Une période de transition de 3 mois est quand même prévue pour laisser les temps aux automobilistes de s’adapter. Ce ne sera qu’à partir du 1er avril 2020 qu’ils risqueront une amende de 350 euros en circulant dans la LEZ.

Cette interdiction concerne aussi bien les véhicules immatriculés en Belgique que ceux immatriculés à l'étranger. Ces derniers doivent être obligatoirement enregistrés sur le site www.lez.brussels, même si on roule à bord d'une voiture répondant aux normes admises, sous peine d'amende de 150 euros.

Des demandes de dérogations peuvent toutefois être effectuées, dans des cas exceptionnels (véhicules de personnes handicapées et/ou adaptés aux fauteuils roulants, camping cars, véhicules anciens de plus de 30 ans, etc...). 
 
Si vous ne venez que ponctuellement à Bruxelles et que votre véhicule ne répond pas aux normes, vous êtes autorisés à entrer dans la LEZ à condition de payer un pass d'une journée à 35 euros, dans la limite de 8 jours maximum par an.
 

Qu'est-ce que la norme Euro 3 ?


Il s'agit :

► des voitures et des véhicules utilitaires légers à moteur diesel mis en service entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005.
► des poids lourds et des autocars diesel mis en service entre ler octobre 2001 et le 30 septembre 2005.
► des minibus et des camionnettes de transport de personnes mis en service entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2006.

Les véhicules diesel répondant aux normes Euro 1 et 2 - donc mis en service antérieurement - étaient déjà proscrits. "Le prochain renforcement des critères d’accès de la LEZ aura lieu en 2022 avec l’interdiction des diesel de norme Euro 4", indique Bruxelles Environnement. Cette norme concerne les véhicules diesel mis en service entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010.

A compter de 2025, Bruxelles n'acceptera plus que les véhicules diesel de norme Euro 6, mis en service après le 1er septembre 2015 pour les véhicules légers, après le 1er janvier 2014 pour les poids lourds et les bus. 
 

A Anvers et Gand également


Bruxelles n'est pas la seule ville en Belgique à avoir créé une Zone de Basses Emissions limitant la circulation des véhicules les plus polluants.

Anvers a lancé la sienne en 2017. Comme dans la capitale, les véhicules Euro 1, Euro 2 ou antérieurs peuvent ainsi accéder à la LEZ moyennant paiement, mais seulement huit fois par an. A compter du 1er janvier 2020, ce sera aussi le cas pour les véhicules Euro 3 et Euro 4 (sans limite annuelle).

A Gand, la Zone de Basses Emissions entrera officiellement en vigueur le 1er janvier prochain.  
 
Zone de basses émissions à Gand en 2020

Seul les véhicules de norme Euro 5 ou supérieure pourront encore circuler gratuitement et librement. Les véhicules Euro 4 devront payer un pass. Comme à Bruxelles et Anvers, les véhicules de norme inférieure ne pourront rouler que 8 jours par an moyennant paiement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
belgique international pollution environnement automobile économie