Belgique : en Flandre, la stérilisation des chats est maintenant obligatoire

© Ilya Varlamov / Domaine public
© Ilya Varlamov / Domaine public

Et l'amende pour les contrevenants est plutôt salée.

Par Quentin Vasseur

La stérilisation, dernier remède contre la surpopulation des chats ? En Flandre, le nombre de félins est si élevé que la loi exige depuis le 1er avril la stérilisation de tous les chatons nouveau-né avant leurs 5 mois. 

Ceux qui aiment leur chat doivent le faire stériliser


Les chats nés après septembre 2014 ont, eux, jusqu'à 2020 pour être stérilisés. L'amende, si les maîtres ne respectent pas la loi, peut grimper jusqu'à 416 euros rapportent nos confrères de FlandreInfo.be.

"Ceux qui aiment leur chat doivent le faire stériliser" a déclaré le ministre du Bien-être animal Ben Weyts (N-VA). Un argument qui surprend, pourtant les refuges sont déjà débordés par les abandons de chatons.


Prenez gare, si vous envisagez de déménager en Flandre : même les chats nés à l'extérieur doivent être stérilisés dans les 30 jours qui suivent leur arrivée. 

Et en France ?

La stérilisation obligatoire fait régulièrement débat. Une pétition avait été créée en ligne par 110 associations félines qui exigeaient sa mise en place.  Elle avait recueilli plus de 37 000 signatures.

La question s'est également emparée du Sénat, en mai 2017. La sénatrice (LR) des Hauts-de-Seine Marie-France de Rose demande alors d'"envisager une campagne de stérilisation obligatoire à destination de tous les chats, errants et domestiques, afin de mettre un terme à cette situation critique et de pouvoir contrôler et réduire la population féline."

À cela, le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation répondait en rappelant que les maires pouvaient déjà faire capturer les chats errants pour les relâcher une fois stérilisés, mais "il n'est actuellement pas envisagé de modifier ce dispositif qui a pour objectif d'apporter une solution durable et respectueuse de l'animal aux problèmes posés par une surpopulation de chat". Pas de stérilisation obligatoire prévue donc.

Une menace pour les oiseaux


La surpopulation des chats est nocive à la fois pour eux et à la fois pour l'écosystème : on estime à 75 millions le nombre d'oiseaux tués chaque année par les chats en France. Certaines espèces sont d'ailleurs menacées.


Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus