Calais : le coup de gueule du président du port

"On nous a complètement laissé tomber!" regrettait vendredi le président du port de Calais (Pas-de-Calais) Jean-Marc Puissesseau, après un nouveau coup de force des marins de la Scop SeaFrance qui ont bloqué l'accès au quatrième port français.

"On nous a complètement laissé tomber depuis un mois. L'Etat ne nous a jamais tenus au courant", observe Jean-Marc Puissesseau, interrogé par l'AFP. "Goutte d'eau qui fait déborder le vase", la nouvelle action des marins de la Scop SeaFrance qui ont bloqué pendant plus de trois heures vendredi les bretelles d'accès au port de Calais (Pas-de-Calais) avec des tas de pneus enflammés a fait sortir de ses gonds le président de la CCI de la Côte d'Opale.


7 millions d'euros de perte

Au mois de juillet, le port enregistre une baisse de 30% du trafic camion transmanche, -36% pour les voitures et -20% pour les autocars, selon la Société d'exploitation des ports du Détroit. "Depuis le début du mouvement MyFerryLink", le port de Calais a perdu plus de 7 millions d'euros, indique le concessionnaire des ports de Calais et Boulogne-sur-Mer.

"Que les marins de la Scop luttent pour leur emploi, moi, je n'ai pas de problème, mais depuis un mois, le port est livré au bon vouloir du syndicat Maritime Nord", largement majoritaire au sein de la Scop, grogne M. Puissesseau. "On les a défendus à l'époque où DFDS voulait venir sur Calais après le dépôt de bilan de SeaFrance (en 2012, ndlr), j'ai obtenu de DFDS d'engager au minimum 150 marins de SeaFrance, sinon je n'acceptais pas DFDS à Calais", rappelle-t-il, soulignant que le concessionnaire du port doit donner son accord pour accepter une nouvelle compagnie maritime.

Appel au secours

"Aujourd'hui j'en ai marre, j'appelle au secours, je voudrais savoir si les services publics existent", poursuit Jean-Marc Puissesseau. Il s'inquiète des conséquences pour l'image du port, quatrième port français avec plus de 40 millions de tonnes de marchandises passées par ses quais par an, et deuxième port mondial en transport de voyageurs. Quelque 650 personnes travaillent sur le site du port de Calais.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité