• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Canicule : Météo France place pour la première fois les Hauts-de-France en vigilance rouge

Il va faire jusqu'à 40 degrés / © MAXPPP
Il va faire jusqu'à 40 degrés / © MAXPPP

Météo France a décidé de placer pour la première fois les Hauts-de-France en vigilance rouge en raison de la canicule.  

Par France 3 Hauts-de-France

Rouge. Pour la première fois dans l'histoire des vigilances émises par Météo France, la région Hauts-de-France se retrouve en vigilance rouge en raison de très forte chaleur. Depuis mardi, la région était en vigilance orange. 

Le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, l'Oise, l'Aisne sont parmi les 20 départements à être passés en vigilance rouge par Météo France. Ce niveau de vigilance signifie que "chacun d'entre nous est menacé, même les sujets en bonne santé", indique Météo France
 

Ce jeudi sera sans doute le plus chaud de l'histoire dans la région. Il fera chaud dès le lever du jour. Les températures évolueront entre 17 et 23 degrés. Très vite, les premiers rayons du soleil emballeront les thermomètres. Le ciel présente un dégradé nuageux des côtes bien dégagées vers le sud picard plus ennuagé. Quelques rares ondées, parfois orageuses, sont d'ailleurs à surveiller aux confins de la Champagne.

Le temps sera lourd et orageux dans l'après. L'air est difficilement respirable et l'on attend désespérément le secours d'ondées bienfaisantes pour retrouver un peu de fraicheur. Des averses éparses se déclenchent en fin de journée dans les terres. Elles sont parfois orageuses et, dans ce cas, accompagnées de fortes rafales venteuses et, très localement, de petite grêle.
 
Canicule : se rafraîchir à Noeux-les-Mines et à Denain
Reportage de Florence Mabille et Valentin Le Roux.
 

Plus de 40 degrés ?!


Mais avant ces épisodes perturbés, la plupart des sites de la région devraient battre leur record de température (pour un mois de juillet, voire un record absolu). La barre symbolique des 40 degrés va être franchie vers la région parisienne, mais aussi dans le Nord  Pas-de-Calais. Sur la côte d'Opale, le mercure devrait également dépasser les 35 degrés.
 


Fin de la canicule vendredi


Vendredi, de l'air plus frais et plus humide envahit notre région. Cela va donner lieu à une fin de canicule assez mouvementée, avec des averses orageuses bien présentes sur le territoire. Jusqu'à la mi-journée, le ciel est peu nuageux. Les températures matinales sont encore élevées. La dégradation, d'abord nuageuse puis pluvio-orageuse, aborde les côtes de la Manche en début d'après-midi, avant de concerner tout le territoire en soirée et dans la nuit suivante. Les averses, parfois de bonne intensité et ponctuées d'activité électrique, se multiplient alors. La situation ne s'apaise pas vraiment la nuit suivante.

Les températures de vendredi après-midi sont en chute libre par rapport à jeudi. En perdant en moyenne une dizaine de degrés, on retrouve un air plus respirable.


 

Des records de températures battus ce mercredi

Les stations de Météo France ont relevé une minimale à 23,8 ºC à Saulty, entre Arras et Doullens. Le précédent record datait ici de 1990 (23,2 ºC). Jamais, depuis l’existence des relevés, des températures si chaudes n’avaient été enregistrées dans le Nord et le Pas-de-Calais.

L’écart est plus grand à Radinghem, entre Aire-sur-la-Lys et Le Touquet : 23,1 ºC ont été relevés (précédent record à 21,3 ºC en 2010). À Watten, dans le Dunkerquois, le record de 2004 à 21,1 ºC a été battu également, de 0,1 ºC (21,2 ºC).

À Fiefs enfin, entre Auchel et Fruges, dans le Pas-de-Calais, le record de 22,4 ºC en 1990 est tombé. La température n’est pas descendue en-dessous de 23 ºC cette nuit.
 

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus