Le carburant vert : la ville de Saint-Quentin a testé le premier bus au bioéthanol en 2011

© DR
© DR

L'ED95, un carburant composé à plus de 90% d'éthanol et utilisable par les poids lourds et les bus, peut désormais être vendu en France en substitut au diesel. A Saint-Quentin Scania l'a expérimenté en 2011. 

Par Halima Najibi et l'AFP

L’éthanol ED95 offre en moyenne 71% d’émissions de CO2 en moins que le gazole, et le biodiesel B100 jusqu’à 60%. Pour l’ED95 fabriqué à base de déchets forestiers, les rejets de CO2 peuvent même diminuer de 90%.

Ce carburant à base d'éthanol a la particularité de pouvoir être utilisé dans des véhicules lourds (camions, autobus, cars) roulant traditionnellement au diesel, grâce à l'ajout d'additifs chimiques. Ces véhicules doivent toutefois être équipés de moteurs spécifiques. Homologué depuis février 2016 en France, l'ED95 attendait encore la définition de son régime fiscal pour pouvoir être commercialisé, une étape franchie depuis le vote de la loi de finances rectificative mi-décembre. 

Si ce carburant est nouveau en France, "cela fait plus de vingt ans que la ville de Stockholm utilise des bus à l'éthanol", affirme Gilles Baustert, directeur marketing de la filiale française du suédois Scania, seul constructeur à proposer actuellement en France des véhicules pour l'ED95.

Avant d'être homologué, le carburant a été expérimenté pendant plusieurs années. Les communes de Saint-Quentin (Aisne), Reims (Marne) ou
Angers (Maine-et-Loire) ont testé des bus, tandis que le transporteur francilien STAF, spécialiste du transport frigorifique, a mis à l'essai trois camions.

Moins d'un euro hors TVA

Outre le fait d'émettre beaucoup moins de particules et de gaz à effet de serre que le gazole, l'ED95 a obtenu les avantages fiscaux liés aux carburants renouvelables.

Et à l'achat, un camion ou un bus roulant à l'ED95 coûte "le même prix qu'un moteur diesel", assure,Gilles Baustert, directeur marketing de la filiale française du suédois Scania, quand un véhicule roulant au gaz naturel peut coûter environ 30% plus cher.

En revanche, "son pouvoir calorifique est inférieur à celui du diesel", ce qui fait qu'on parcourt moins de kilomètres au litre, reconnaît-il, tandis que l'entretien des véhicules est aussi plus contraignant.

Un millier de véhicules roulent actuellement à l'ED95 dans le monde, dont 600 en Suède

De mai à juillet 2011 à Saint-Quentin (02), puis de novembre 2011 à février 2012 à Reims (51), Scania a expérimenté en France le premier bus OmniCity fonctionnant à l’ED95. Le bioéthanol provenant de la filière betteravière était fourni par la société Téréos, basée à Origny-Sainte-Benoîte (02). 

Sur le même sujet

Des gendarmes équipés de tablettes dans l'Oise

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne