• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Charleroi : des ouvriers touchent (par erreur) 30 000 euros de salaire

Un faux Noël avant l'heure !

Par EM

Ils devaient toucher une prime de 100 euros, ils se retrouvés avec 30 000 euros sur leur compte. Une surprise incroyable pour les 230 ouvriers d'une aciérie de Thy-Marcinelle à Charleroi (Belgique). D'habitude, leur salaire est de 1 600 euros.

Selon l'entreprise, leurs heures de travail ont été multipliées par cent par erreur. Cela a coûté sept millions d’euros en tout. Enfin temporairement... La direction a envoyé très vite une lettre demandant aux salariés de rembourser la somme indûment perçue. La loi oblige les ouvriers à rembourser dans ce type de cas. 

"Même s'ils peuvent invoquer, et cela semble douteux, qu'ils étaient de bonne foi et qu'ils croyaient réellement avoir droit à cette prime. Cela ne change rien à l'obligation de rembourser. Maintenant, la possibilité existe de demander des délais de paiement. En principe, à partir du moment où ils ont reçu une mise en demeure, il y a des intérêts qui courent, actuellement c'est au taux d'intérêt légal, qui est de 2% par an", explique Etienne Piret, avocat spécialisé en droit du travail.
 

Problème : certains, peu nombreux, en auraient déjà profité pour jouer au casino ou éponger des dettes. D'autres hésiteraient à rembourser.

"D'après ce que j'ai entendu, donc je ne peux pas le confirmer. Il y a des personnes qui ont déjà dépensé l'argent. Des personnes qui étaient en médiation, des personnes qui avaient des dettes, des personnes qui avaient des huissiers, des saisies sur salaire... tous ça, ça va perturber un peu les comptes de récupération, les comptes des gens", confie un des ouvriers à RTL.be.

 

Sur le même sujet

Grenoble-Lens : les buts

Les + Lus