Confinement le week-end à Dunkerque : à Calais, on craint un afflux de touristes et une recrudescence de l’épidémie

Alors que l'agglomération de Dunkerque est soumise à un confinement strict le week-end, le Calaisis craint un report du nombre de touristes sur le territoire, augmentant ainsi les contaminations. Natacha Bouchart, maire LR de Calais, propose de limiter les flux de personne.

Alors qu'un confinement le week-end est décrété dans l'agglomération de Dunkerque, les touristes vont-ils se reporter sur les plages de Calais ?
Alors qu'un confinement le week-end est décrété dans l'agglomération de Dunkerque, les touristes vont-ils se reporter sur les plages de Calais ? © Guillaume Gosalbes / France 3 Hauts-de-France

Ensoleillement maximal, températures printanières et vacances scolaires… difficile de résister à l’appel des plages du littoral de la Côte d’Opale. Alors qu’elles sont accessibles pour tous dans le département du Pas-de-Calais, celles du Nord sont réservées aux riverains habitant à moins de 5 kilomètres, confinement oblige dans l’agglomération de Dunkerque.

Alors certains habitants du Calaisis craignent de voir arriver un afflux de touristes ce week-end et ces prochains jours, deuxième semaine des vacances scolaires dans la région. D’autant plus que le virus circule activement dans le Pas-de-Calais,  où le taux d’incidence a plus que doublé depuis début février.

Face à cette situation, certains élus comme la maire de Calais proposent de limiter les déplacements des habitants afin de contenir l'explosion des contaminations dans le Calaisis.

L’agglomération de Dunkerque sous cloche

Toute l’agglomération dunkerquoise vient d’entamer le confinement saison 3, alors que la ville enregistre le taux d’incidence le plus élevé de France. Ce nouveau confinement consiste à ne pas sortir de chez soi du vendredi 18 heures au lundi 6 heures. Comme au printemps dernier, les habitants des 57 communes concernées doivent se munir d’une attestation pour se déplacer, pour des raisons bien définies : courses de première nécessité, rendez-vous médical, motif familial impérieux ou encore promenade limitée à une heure dans un rayon de cinq kilomètres.

Cette stratégie, adoptée par le gouvernement pour territorialiser au maximum les restrictions, est considérée comme "bancale" par Natacha Bouchart, maire de Calais. Elle s’explique. "Certains (dunkerquois) sont partis vendredi soir et vont rentrer lundi matin. Ils vont profiter de façon plaisante de la plage de Calais, de Berck, du Touquet… Tout ça fait que ces personnes contaminées vont venir contaminer les territoires qui le sont déjà ou qui le sont moins".

A Calais, la maire propose de limiter les flux

Car Calais se situe à moins d’une quarantaine de kilomètres à vol d’oiseau de Dunkerque. Natacha Bouchart propose de limiter au maximum les flux de personnes.

Son idée ? Réduire les déplacements des Calaisiens dans un rayon de "20 ou 30 kilomètres" autour de leur domicile pendant deux à trois semaines.

"Limiter les flux, ça contribue à limiter l’augmentation du taux d’incidence".

Natacha Bouchart, maire LR de Calais

L’objectif affiché est double : éviter un exode des dunkerquois qui veulent échapper au confinement le week-end, tout en évitant un afflux de touristes de toute la région se concentrant sur le littoral du Pas-de-Calais, à défaut de profiter des plages du Nord.

Une file d'attente devant une friterie de Calais, samedi 27 février 2021.
Une file d'attente devant une friterie de Calais, samedi 27 février 2021. © Guillaume Gosalbes / France 3 Hauts-de-France

"Les personnes de l’agglomération de Calais ne pourraient pas aller voir malheureusement pendant quelques jours leurs amis à Dunkerque ou à Saint-Omer, et eux ne pourraient pas venir partager une journée avec nous, résume la maire. Limiter les flux, ça contribue à limiter l’augmentation du taux d’incidence".

Dès à présent, le préfet du Pas-de-Calais a annoncé de nouvelles restrictions dans le département, comme l’obligation du port du masque dans les villes de plus de 10 000 habitants. En attendant de nouvelles annonces dès ce week-end dans le département et la région.

L’hypothèse d’une généralisation du couvre-feu le week-end dans plusieurs départements - dont le Nord et le Pas-de-Calais - est sur la table du gouvernement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société confinement