• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Consommation : pour Xavier Bertrand, une suppression de la TVA sur certains produits ne ferait pas gonfler les prix

© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le président des Hauts-de-France indique en avoir reçu la confirmation par plusieurs grandes enseignes.

Par Q.V

Citée dans les revendications des Gilets comme aux doléances du Grand débat national, le coût de la TVA ne passe pas. Le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand a envisagé, sur France Inter, la baisse voire la suppression de la taxe.

"Beaucoup de gens m'ont dit : il y a un problème, c'est quand meme de remplir le frigo" a-t-il rappelé, au nom "des gens qui comptent tout", les millions de Français à qui il reste moins de dix euros à la fin du mois lorsque loyer et factures sont payés.

 

Une liste de produits définie

"TVA à 5,5% s'applique sur beaucoup de choses et c'est un coût très important" a souligné l'ancien LR. "En revanche, si on ciblait sur 100 à 200 produits, dans ces cas là on pourrait avoir un cout qui serait beaucoup plus acceptable."
 

Une centaine de produits, certes, mais lesquels ? "Les produits de première nécessité, c'est l'alimentation, tout ce qui concerne les bébés : l'alimentation, l'hygiène, les couches bébés, ça coute un argent fou !"

 

Des garanties de Carrefour, Auchan, Leclerc...

Le président de la région dit en avoir discuté avec le Premier ministre Édouard Philippe, qui lui aurait rétorqué que la mesure profiterait aux distributeurs davantage qu'aux consommateurs.

"Vendredi, j'ai pris mon téléphone" poursuit l'élu régional. "J'ai appelé M. Leclerc, j'ai appelé M. Bompard de chez Carrefour, j'ai appelé le patron de chez Auchan (...) Je leur dis voilà, clairement, si le TVA baisse, est ce que vous etes prêt à vous engager à ne pas augmenter les produits avec une liste qui serait établi ?" Tous ont répondu "Oui", a-t-il ajouté.

Reste un autre obstacle à la suppression de la taxe : la Commission européenne interdit la TVA à 0%... Pourtant, l'Union européenne se dit prête, par la voix du commissaire aux affaires économiques Pierre Moscovici, à étudier le dossier.
 

Sur le même sujet

Je t'aime à l'européenne : l'Europe et nous (épisode 5/5)

Les + Lus