Coronavirus : en Belgique, Brussels Airlines suspend tous ses vols du 21 mars au 19 avril

© BELPRESS/MAXPPP
© BELPRESS/MAXPPP

En Belgique, la compagnie aérienne Brussels Airlines, filiale de Lufthansa, a annoncé qu'elle suspendait temporairement tous ses vols à partir du 21 mars jusqu'au 19 avril, en raison de la pandémie de coronavirus Covid-19.

Par YF

A compter du samedi 21 mars, tous les vols de Brussels Airlines seront suspendus, et ce, jusqu'au 19 avril prochain inclus, a annoncé ce mardi la compagnie aérienne belge, filiale du groupe  Lufthansa.

Le programme des vols sera progressivement réduit au cours de la semaine, pour atteindre une suspension totale temporaire des vols d'ici ce samedi.

"La décision de Brussels Airlines de suspendre temporairement tous ses vols entre le 21mars et le 19 avril fait suite à des nouvelles estrictions imposées chaque jour par les différentes autorités, comme le conseil négatif de voyager à l’étranger par les autorités belges, ce que Brussels Airilines comprend tout à fait, et le nombre croissant de restrictions imposées par les différents autorités nationales de voler sur leur territoire", a indiqué Brussels Airlines dans un communiqué.
 

Le transporteur belge continuera à maintenir une capacité minimale si cela s’avère nécessaire pour les vols de rapatriement. "Nous surveillerons la situation en permanence et planifierons une reprise de nos activités à partir du 20 avril pour accueillir à nouveau nos passagers à bord", a déclaré Dieter Vranckx, son directeur exécutif. "En tant que compagnie responsable, nous devons prendre la décision de cesser temporairement nos activités. Cela nous permettra de réduire l'impact financier négatif sur notre compagnie."
 

Employés au chômage technique


Déjà gravement et négativement affectée par les conséquences de cette pandémie, Brussels Airlines est en discussion avec le gouvernement afin d’obtenir un support de leur part.
 

Depuis lundi, ses employés  sont déjà soumis "à un régime de chômage technique temporaire de 30 %", informe la compagnie. "Avec ses partenaires sociaux, la compagnie travaille à l'extension du chômage technique temporaire partiel à 100% pour la durée de la suspension temporaire des vols. Certaines exceptions au chômage temporaire complet seront faites pour couvrir les vols de rapatriement et la reprise des opérations."
 

Sur le même sujet

Les + Lus