Coronavirus - Déconfinement : comment cela va-t-il se passer en Belgique (en 4 phases) ?

La Belgique a dévoilé ce lundi soir son plan de déconfinement. Avec encore beaucoup d'inconnus.

Sophie Wilmès, première ministre belge le 24 avril 2020
Sophie Wilmès, première ministre belge le 24 avril 2020 © OLIVIER HOSLET / POOL
Le déconfinement se prépare aussi chez nos voisins. Le gouvernement belge a détaillé son plan avec plusieurs jours d'avance sur la France  La Belgique est en aussi en confinement depuis la mi-mars pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Dans ce pays de 11,5 millions d'habitants qui recensait ce week-end plus de 44 000 cas confirmés et près de 6 700 morts, "la propagation du Covid-19 a été ralentie, mais le virus n'a pas disparu", a dit la Première ministre Sophie Wilmès.

Trois phases ont été détaillées pour le déconfinement. Mais leurs dates peuvent changer. "Rien n'est gravé dans le marbre et surtout pas les échéances", a averti la dirigeante libérale qui a insisté sur l'aspect "progressif" et "évolutif" de ce déconfinement, dont les différentes phases pourront être retardées si les experts constatent une diminution insuffisante des hospitalisations.
 
Phases de déconfinement : masques obligatoires dans les TEC le 4 mai, les commerces rouvrent le 11 mai, les écoles et la vie sociale reprennent le 18 mai
 

Phase 1A : le 4 mai, reprise dans l'industrie, le sport autorisé


Le 4 mai, les industries et les services pourront reprendre leur activité mais le télétravail restera la norme.

Le sport pourra être pratiqué à deux :  "L’activité physique en extérieur sera permise avec 2 personnes maximum (en plus de celles qui vivent sous le même toit), a expliqué Sophie Wilmès. La règle actuelle qui vous permet de vous promener ou de faire du sport avec une personne qui ne fait pas partie de votre foyer est élargie à deux personnes. À condition, toujours, que les distances de sécurité soient respectées".

Le tennis, l’athlétisme, la pêche, le kayak, le golf seront autorisés. 

Dans les transports publics, le port d'un masque couvrant nez et bouche sera obligatoire dès le 4 mai pour toute personne âgée d'au moins 12 ans. "Le port d'un masque en tissu, de confort, jouera un rôle clé dans la stratégie de déconfinement", a assuré Sophie Wilmès en rappelant aussi l'importance de l'hygiène des mains et des gestes barrière qui seront notamment très contrôlés dans les écoles.


Phase 1B : le 11 mai, réouverture de tous les commerces


A l'exception des merceries et magasins de tissu qui pourront rouvrir dès le 4 mai (pour aider la confection des masques), les commerces ne rouvriront qu'à partir du 11 mai, à condition qu'y soient respectées les mesures de distanciation sociale.

Cafés et restaurants ne sont toutefois pas concernés par cette échéance. Les restaurants ne rouvriront progressivement qu'à compter du 8 juin au plus tôt. Pour cafés et bars le calendrier n'a pas été défini.

 

Phase 2 : le 18 mai, réouverture des écoles, des musées et retour d'un peu de vie sociale


Concernant les écoles, certaines classes pourront de nouveau accueillir des élèves le lundi 18 mai. Une journée test sera organisée le vendredi 15 mai en Flandre (nord néerlandophone). Sont jugées prioritaires les dernières années de l'enseignement primaire et secondaire, ainsi que la première année de primaire. Les classes maternelles pourraient ne pas rouvrir cette année.

Il y aura maximum 10 élèves par classe, et chacun devra pouvoir disposer de 4 m2, ont précisé les présidents des communautés (entités fédérées compétentes pour l'éducation). 

L’ouverture des musées pourra également être envisagée à cette date, sous conditions également.

Les contacts sociaux seront encadrés mais autorisés : 
Sophie Wilmès détaille les trois phases du déconfinement en Belgique


Phase 3 : à partir du 8 juin, réouverture des hôtels et restaurants


Le 8 juin est pour l'instant une date hypothétique. Car la phase de réouverture des cafés, restaurants, cinémas ou hôtels est complexe selon le gouvernement belge : "Il faut souligner à quel point cette troisième phase est délicate à appréhender", a expliqué Sophie Wilmès.

La question des différentes activités de l’été (voyages à l'étrangers, colonies, attractions touristiques...) n'a pas été tranchée. Elle le sera fin mai.
 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
belgique international coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter