Coronavirus : à l'hôpital d'Armentières, des voitures de soignants ont été dégradées, la police lance un appel à témoins

Un pneu crevé (image d'illustration) / © MAXPPP
Un pneu crevé (image d'illustration) / © MAXPPP

Des véhicules du personnel soignant du CH d'Armentières ont été dégradés ce samedi soir. La police lance un appel à témoins.

Par Emmanuel Magdelaine

"Comment qualifier ces actes lamentables envers le personnel soignant et l'établissement de santé ?" C'est la question que pose la police du Nord sur son compte Twitter. Elle fait ici référence à des faits qui ont eu lieu samedi soir devant le centre hospitalier d'Armentières. 

29 véhicules qui étaient garés sur le parking de l'établissement ou dans les rues adjacentes ont été dégradées. C'est un soignant qui a appelé la police pour signaler les faits. Sur place, les forces de l'ordre ont constaté 37 pneus crevés en tout. Dont ceux de trois véhicules de transport médical appartenant à l'hôpital.

« Le médecin réanimateur qui m’a prévenu était sidéré. Il est en train de se confronter à du jamais vu en termes d’afflux de patients, il avait du mal à imaginer retrouver sa voiture avec des pneus crevés en sortant de sa garde (...) Je suis en colère. Il y a quelqu’un qui, dans la période que l’on vit, se permet de dégrader des véhicules de soignants.​​​​​​ », raconte à la Voix du Nord, Christian Burgi, administrateur provisoire du centre hospitalier d’Armentières (CHA). Actuellement, une trentaine de patients atteints du coronavirus sont soignées dans cet hôpital.
 

Selon une source policière, personne n'a été interpellé pour l'instant. Des images de vidéosurveillance existent également mais on ne sait pas encore si elles pourront être exploitées. La police a lancé un appel à témoins afin d'essayer de retrouver le ou les auteurs des faits. Si vous disposez d'informations, contactez le commissariat d'Armentières au 03 20 17 23 23 (24h/24).
 



 

Sur le même sujet

Les + Lus