"Coronavirus, le jeu" : deux petites filles de Camphin-en-Pévèle créent un jeu de société à imprimer chez soi

Les deux fillettes nordistes, sensibilisées à la question du manque de matériel chez les soignants, ont mis au point ce jeu à télécharger gratuitement.
Un jeu de société autour du Covid-19, ça vous dit  ? Depuis le 19 avril, le site coronavirus-lejeu.fr propose en téléchargement gratuit un jeu de plateau. À l'origine de cette initiative : Léontine, 10 ans et Violette, 8 ans, qui habitent Camphin-en-Pévèle, entre Lille et la frontière belge.

"C'était le premier samedi du confinement. Nous étions dans le jardin. Léontine et Violette sont parties dans leur chambre. Deux heures plus tard, elles revenaient avec un prototype de jeu écrit au stylo. On y a joué tout de suite, il manquait juste une case ou deux, mais ça se jouait bien." François Pantou raconte avec un brin de fierté la naissance du jeu imaginé par ses deux petites filles de 10 et 8 ans.
 
Le jeu de société avant, et après.
Le jeu de société avant, et après.

"Je leur ai proposé de faire la mise en page. On a choisi les couleurs ensemble. Ça ressemble un peu à un Monopoly mais les instructions sont écrites dans chaque case." Le but du jeu ? Récolter des gants et des masques pour le personnel soignant et les malades.

 

Un grand-père médécin généraliste, un oncle urgentiste


Ce n'est pas tout à fait un hasard si les deux petites filles se sont intéressées de près à l'épidémie. Car la famille compte plusieurs personnels soignants parmi ses membres. Le grand-père de Léontine et Violette est médecin généraliste dans l'Avesnois et leur oncle urgentiste au Samu de Lille. "On en parlait beaucoup, notamment des équipements de protection dont ils ont besoin. Ça a dû les sensibiliser davantage. Elles ont essayé de coller le plus possible à la réalité."
 
Petit florilège des différentes cases : "Tu as de la fièvre. Reste confiné deux tours", "Tu te laves bien les mains. Bravo ! Pioche", "Tu soignes trois malades. Pioche trois fois", mais aussi : "Rupture de PQ. Tu sors au supermarché. Perds deux gants et un masque".

 

"Le directeur l'a fait suivre à tous les élèves !"


Une fois le jeu finalisé, les petites filles continuent sur leur lancée et contactent l'école Sainte-Marie de Chéreng, où elles sont scolarisées : "On l'a envoyé sous forme de fichier à imprimer et le directeur l'a fait suivre à tous les élèves !", raconte François Pantou.

Les parents commencent aussi à le partager avec leurs connaissances. C'est alors que  Blaise, un ami de la famille qui habite à Lille et travaille dans l'informatique propose de créer un site dédié au jeu, pour télécharger gratuitement le plateau et les cartes afin de les imprimer chez soi. "Nous avons eu des retours de gens qui habitent dans le Sud, j'ai aussi reçu un mail de Belges", s'enthousiasme le père de famille.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société