Coronavirus chez nos voisins : la Ligue belge de football reporte finalement sa décision sur l'arrêt du championnat

L'assemblée générale de la Pro League, qui réunit les 24 clubs professionnels belges, a reporté de neuf jours sa décision sur un probable arrêt anticipé du championnat, a annoncé la Pro League dans un communiqué ce jeudi. 
 

Le conseil d'administration de la Pro League avait recommandé le 25 mars dernier de mettre fin aux championnats de D1 et de D2, un avis jugé "prématuré" et "non-justifié" par l'UEFA qui avait alors menacé de priver les clubs belges de Coupes d'Europe la saison prochaine.

"Suite à la recommandation émise par le conseil d'administration le 25 mars dernier et afin de communiquer avec l'ensemble des clubs au sujet de la crise sanitaire et de ses suites, une assemblée générale sera convoquée pour le vendredi 24 avril", a expliqué la Pro League, alors que cette AG avait initialement été programmée le 15 avril.
 
Les raisons de ce report de neuf jours n'ont pas été précisées mais pourraient s'expliquer par les négociations en cours entre la Fédération belge (URBSFA) et l'UEFA.

La proposition du conseil d'administration de la Pro League doit être présentée, à une date non encore fixée, au Comité exécutif de l'UEFA, arguments à l'appui. La Fédération belge y présentera ses "recommandations de stopper le championnat". Mehdi Bayat, le président de cette dernière, avait indiqué samedi qu'une "solution constructive" était en passe d'être trouvée avec l'UEFA.
 
En cas d'arrêt du championnat, le classement actuel serait figé et le FC Bruges sacré champion.
 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité