Coronavirus : près de 430 000 foyers des Hauts-de-France vont recevoir "l'aide exceptionnelle" de 150 euros

Ce vendredi 15 mai, près de 430 000 foyers des Hauts-de-France vont recevoir "l'aide exceptionnelle" promise par le président de la République lors de son allocution du 13 avril. Elle est de 150 euros auxquels s'ajoutent 100 euros supplémentaires par enfants à charge. 

Cette aide exceptionnelle de 150 euros sera versée par la CAF et Pôle Emploi aux 430 foyers bénéficiaires concernés des Hauts-de-France.
Cette aide exceptionnelle de 150 euros sera versée par la CAF et Pôle Emploi aux 430 foyers bénéficiaires concernés des Hauts-de-France. © GOOGLE MAPS
"En Hauts-de-France, ce sont plus de 430 000 foyers dont près de 600 000 enfants qui bénéficieront de cette aide exceptionnelle de solidarité versée en une fois", annonce la préfecture du Nord, ce vendredi, dans un communiqué.
 
Elle est versée ce vendredi 15 mai par la Caisse d'allocations familiales (CAF), la caisse de mutualité sociale agricole (MSA) ou par Pôle Emploi. 
 

Quels sont les foyers concernés ? 


Les foyers allocataires du revenu de solidarité active (RSA) ou de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) percevront une aide de 150 euros à laquelle s'ajoutent 100 euros supplémentaires par enfants à charge. 
 
Les familles bénéficiaires des aides personnalisées au logements (APL), qui ne touchent pas de RSA ou d'ASS, recevront 100 euros par enfant à charge. 
 

Pourquoi une telle aide ? 


Cette aide vient soutenir les foyers qui "doivent faire face à des dépenses plus importantes du fait du confinement ou à des difficultés à subvenir à leurs besoins essentiels.". La préfecture revient notamment sur la fermeture des cantines "quasi-gratuites" qui "fait supporter à de nombreuses familles une charge financière supplémentaire pour faire déjeuner leurs enfants". 
 
Elle souligne aussi que "ces ménages ont pu voir leurs revenus diminuer du fait de la situation épidémique."

Selon la préfecture du Nord, cette aide "pour soutenir les foyers modestes qui subissent plus durement les conséquences de la crise épidémique" représente un budget "d'environ 95 millions d'euros" au niveau régional. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société social économie consommation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter